• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Marseille, Arles, Manosque : c'est parti pour 6 semaines de soldes très attendus

C'est parti pour six semaines de soldes / © Marc OLLIVIER
C'est parti pour six semaines de soldes / © Marc OLLIVIER

Entre manifestations des "gilets jaunes" et météo clémente en décembre, les stocks de vêtements d'hiver sont importants. Les commerçants des villes les plus touchées espèrent beaucoup de ces soldes hivernales.

Par Ludovic Moreau


Dans le centre-ville de Marseille, mais aussi à Arles ou encore à Manosque, les manifestations des "gilets jaunes" du mois de décembre ont profondément touché les commerçants. Ils annoncent des baisses du chiffre d'affaire de 30 à 50% sur le dernier trimestre 2018.

La rue Gambetta était complètement bouchée, les gens ne pouvaient pas faire leurs commissions... Nous avons une perte de 25% en décembre... Notre commerce est vraiment en danger

explique Florence Bourgeois, une commerçante arlésienne. Sur le pays d'Arles, la perte financière liée au mouvement des "gilets jaunes" est estimée à 15 millions d'euros.


Des soldes jusqu'à -70%

C'est parti pour six semaines de soldes, des soldes qui vont être très agressives dès le début. -50, -60, -70%, les commerçants espèrent beaucoup de cette période hivernale pour écouler leur stock, notamment les stocks de vêtements d'hiver.

Au-delà du mouvement des "gilets jaunes", la météo clémente de la fin d'année n'a pas favorisée la vente de vêtements d'hiver.

J'ai vendu qu 50% de ma collection hiver

indique une gérante d'une boutique de prêt à porter à Manosque.
En ce moment il fait froid sur l'ensemble de la région.

De belles pièces de vêtements d'hiver sont disponible à -50% dès l'ouverture des soldes

affirme un commerçant marseillais.

Les soldes vont durer jusqu'au 19 février, six semaines pour faire des affaires, c'est peut-être la dernière. Avec la future loi Pacte, les prochaines soldes devraient durer seulement quatre semaines et les commerçants demandent d'ailleurs que leur ouverture soit décalée à la mi-février (soldes d'hiver) et à la mi-août (soldes d'été).

Reportage : A Arles, la CCI propose d'aider les commerçants en difficulté

Sur le même sujet

Évacuation des gilets jaunes à Antibes

Les + Lus