Marseille : les hôpitaux de l'AP-HM submergés par la 4e vague de Covid

Affluence record aux urgences, risque de saturation en réanimation et manque d'effectifs. Les hôpitaux marseillais sont "un des CHU les plus impactés de France métropolitaine" par la 4e vague de Covid-19, ont déploré lundi leurs dirigeants.

L'AP-HM (Assistance publique-hôpitaux de Marseille) sonne l'alarme. "L'AP-HM en nombre de patients hospitalisés est effectivement un des CHU les plus
impactés de France métropolitaine"
, a insisté lundi le chef de réanimation de la Timone Lionel Velly.

Les hôpitaux publics marseillais doivent faire face à une quatrième vague qui remplit ses services. 67 lits en réanimation sont déjà occupés par les patients covid. L'AP-HM prévient qu'elle ne pourra pas aller au-delà, avec les congés des soignants et les difficultés à recruter du personnel. 

Deux nouveaux transfers de patients

Pour juguler le trop plein dans les services de réanimation, l'AP-HM a déjà évacué deux malades vers d'autres hôpitaux. Ce mardi 24 août, deux nouveaux patients en réanimation sont évacués vers Strasbourg. L'un des malades a 22 ans. 

Au-delà du service de réanimation, c'est tout l'hôpital qui se dit sous tension. Les urgences enregistrent  un "afflux massif " : 600 cas en 24 heures, avec des patients covid et non covid. Un pic d'activité plus fort que celui observé en 2020. 

Le Samu est également sollicité, avec 3000 appels par jour, contre 2000 en temps normal. Les vacances des médecins libéraux et la présence de nombreux touristes pourraient expliquer cette forte augmentation en période épidémique.

Cette situation dans les hôpitaux marseillais est la traduction d'une épidémie qui continue de frapper. Les derniers chiffres de l'agence régionale de santé seront connus ce mardi. Ceux du 17 août indiquent un plateau des cas covid qui n'est toujours pas atteint.  

La région a un taux d'incidence extrémement élevé : 587 pour 100.000 habitants, selon François Crémieux, le nouveau directeur de l'AP-HM. C'est près du double de la moyenne nationale

Rappel à la vaccination

Sur les 67 patients en réanimation covid, 89 % n'auraient pas été vaccinés a souligné l'AP-HM. Des patients aussi plus jeunes, avec une moyenne d'âge à 54 ans en réanimation. 

Le professeur Jean-Luc Jouve, président de la commission médicale de l'établissement a souligné les fortes disparités. Les habitants des quartiers nord sont plus nombreux en réanimation. Et la rentrée marseillaise verra les touristes partir mais un grand nombre de Marseillais revenir de vacances de pays d'Afrique du Nord très impactés par le Covid-19.

"On a des inquiétudes très fortes sur ce qu'il va se passer", s'est alarmé le Pr Jean-Luc Jouve.

Le manque d'information, le déficit de centres de vaccination et de transports en commun, mais aussi des vidéos YouTube de Didier Raoult pourraient expliquer ces chiffres, a estimé le Pr Jouve. 

Globalement favorable "à la conviction plus qu'à l'obligation brutale" de vaccination, Didier Raoult est en conflit ouvert avec la direction de l'AP-HM, qui ne souhaite pas la prolongation de l'infectiologue controversé, au-delà de sa retraite fin août.