Marseille-Sorgues : neuf personnes intoxiquées au monoxyde de carbone dont six d'une même famille

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ludovic Moreau

Hier soir, à Sorgues, six membres d'une même famille ont été intoxiqués au monoxyde de carbone et ce matin, trois femmes de 38 à 80 ans ont été intoxiquées à Marseille et transportées en urgence relative au centre hyperbare de Sainte-Marguerite.

Ce matin, vers 6H30, 14 marins-pompiers de Marseille sont intervenus au 39 boulevard Lavoisier dans le 15ème arrondissement. Dans le logement, ils ont découvert trois femmes, âgées de 38, 48 et 80 ans, intoxiquées au monoxyde de carbone. Leur état de santé est jugé "urgence relative", elles ont été transportées à l'hôpital Sainte-Marguerite pour être placées en caisson hyperbare.

"Intoxiquées pendant la nuit, leurs états auraient pu être beaucoup plus grave" a indiqué un marin-pompier. L'origine de l'intoxication serait due au dysfonctionnement d'un appareil de chauffage.
 

Sorgues : six membres d'une même famille victimes du monoxyde de carbone

Hier soir, il est 18H30, lorsque les sapeurs-pompiers de Vaucluse sont mobilisés à Sorgues, pour une intoxication au monoxyde de carbone.
A leur arrivée dans un logement de l'impasse de la cigale, ils découvrent que tous les membres de la famille sont intoxiqués. Six personnes, deux adultes et quatre adolescents dont le plus jeune est âgé de 13 ans.

Seize sapeurs-pompiers et cinq engins sont nécessaires pour prendre en charge la famille. Les six personnes ont été transportées à l'hôpital Urbain V à Avignon, le seul hôpital du secteur équipé d'un caisson hyperbare.

L'origine de cette intoxication est due à un dysfonctionnement d'une chaudière à gaz. 

Reportage : Jean-Louis Boudart et Valérie Bour
 


Qu'est-ce que le monoxyde de carbone ?

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique. Invisible, inodore et indolore, il est responsable de l'intoxication de plus de 5000 personnes et de la mort de 150 victimes chaque année. Certaines personnes intoxiquées souffrent de séquelles à vie, comme des migraines chroniques ou des maladies neurologiques.

Contrairement à l'oxygène (O2) ou au dioxyde de carbone (CO2), le monoxyde de carbone se fixe sur les globules rouge du sang et ne s'évacue pas. L'échange gazeux dans l'organisme ne peut plus s'effectuer et entraîne l'asphyxie.

Parmi les premiers symptômes observés, on note : maux de tête, vomissement, perte de connaissance.

Dans la majorité des cas, le monoxyde de carbone est la conséquence d'une mauvaise combustion (combustion incomplète) des installations de chauffage tels que : chaudière, poêle, cheminée, chauffe-eau, etc. C'est la raison pour laquelle il est important de faire vérifier ces appareils chaque année avant l'hiver et de bien respecter les recommandations des constructeurs.

Il est très important de ne jamais boucher les grilles d'aération situées dans les pièces du logement et il est recommandé d'ouvrir les fenêtres au moins dix minutes par jour.