• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Les méduses sont de retour, que faire en cas de brûlure

Les méduses sont de retour en Méditérranée. / © F. Schneider/MaxPPP
Les méduses sont de retour en Méditérranée. / © F. Schneider/MaxPPP

En ce début d'été, des méduses ont été signalées sur plusieurs plages des Bouches-du-Rhône, du Var et des Alpes-Maritimes. Les fortes chaleurs pourraient à l'origine de ce retour. Les secouristes des plages ont enregistré une hausse des brûlures depuis deux week-ends.

Par Sidonie Canetto & ALH/AV

Véritables ennemies des baigneurs, les méduses, cru 2019, sont de retour. C'est en tout cas ce qui remonte des secouristes des plages qui ont eu une activité accrue à ce sujet depuis deux semaines. Dans les Bouches-du-Rhone, c'est du côté de Martigues qu'elles ont été les plus nombreuses.

Le drapeau rouge a même été hissé sur l'archipel du Frioul à Marseille, mais aucune ne s'est risquée encore sur le littoral marseillais.

Dans les Alpes-Maritimes, c'est près de Cannes qu'elles ont été les plus nombreuses et le plus signalées. Aujourd'hui, ce serait du côté de Monaco et Menton où il faut être attentif en se baignant.

Cette habitante du Cannet dans les Alpes-Maritimes, en a fait les frais :

Que faire en cas de piqûres ?

Les piqûres de méduses sont généralement bénignes dans notre région, mais si vous êtes en contact avec l'une d'elles, vous pouvez ressentir une douleur vive type brûlure, accompagnée de rougeurs, oedèmes et vésicules translucides. Ces signes peuvent s'aggraver chez les personnes allergiques.

Si vous êtes concernés, voici les bons réflexes :
  • Surtout ne pas frotter;
  • Surtout ne pas rincer à l'eau douce (l'eau douce aggrave la sensation de brûlure);
  • Surtout ne pas mettre d'alcool;
  • Rincer à l'eau de mer;
  • Retirer les filaments éventuels avec une pince à épiler (surtout pas avec les doigts);
  • Recouvrir la surface douloureuse avec du sable et laisser sécher;
  • Retirer le sable avec un carton rigide;
  • Rincer ensuite abondamment à l'eau de mer;
  • Si possible rincer à l'eau de mer chaude (le venin est neutralisé par la chaleur);
  • Vous pouvez ensuite appliquer un antiseptique sans alcool;
  • En cas de douleur, prendre du paracétamol (sauf contre-indication médicale).
Dans cet extrait du magazine "C'est pas sorcier", Fred vous explique les bons gestes à adopter : 

Pourquoi ça pique ? 

La méduse produit un venin qu'elle inocule de façon foudroyante à ses "proies" avec ses filaments. Toutes les méduses ne "piquent" pas mais par précaution, il est déconseillé de les toucher.

Au contact, c'est comme une décharge. La zone douloureuse est rouge et enflée. La douleur s'accompagne souvent de démangeaisons. 

De quelle méduse se méfier ?

On compte plus d'un millier d'espèces de méduses. L'une des plus urticantes se rencontre fréquemment en Méditerranée, c'est la "Pélagia Noctiluca". Reconnaissable à son ombrelle mauve, elle évolue au large mais peut être ramenée sur les côtes par les vents et les courants.
La Pelagia Noctiluca, reconnaissable à sa couleur mauve, est très fréquente en Méditerranée. / © Eric DULIERE/MaxPPP
La Pelagia Noctiluca, reconnaissable à sa couleur mauve, est très fréquente en Méditerranée. / © Eric DULIERE/MaxPPP
Attention, même morte, échouée sur la plage, les cellules qui inoculent le venin restent actives et la méduse peut provoquer une brûlure.

Comment se déplacent-elles ?

Leur nombre et leur direction reste imprévisible. Les méduses se déplacent au gré des courants, suivant la température de l'eau et de facteurs biologiques. Il est difficile du coup de prévoir où elles seront d'un jour à l'autre. 

► Une carte interactive permet aux baigneurs de se renseigner sur leur présence en temps réel.

A lire aussi

Sur le même sujet

Karine Jouglas (06)

Les + Lus