Nice : Interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes, de nouvelles mesures sanitaires annoncé par le préfet

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aline Métais et Coralie Becq

Le préfet des Alpes-Maritimes a fait de nouvelles annonces ce vendredi 18 septembre. Les mesures concernent la ville de Nice,  Rassemblements, musique, fêtes, bars : le détail des mesures. Elle pourraient être étendues à tout le département en fonction de la consultation des élus locaux. 

Lors d'un point presse ce vendredi 18 septembre, le préfet des Alpes-Maritimes a fait de nouvelles annonces, en réponse à la demande du ministre, Olivier Véran. Dans l'après-midi, le préfet a rencontré les élus locaux et départementaux pour le socnsulter sur la possibilité d'étendre les mesures. La décision sera prise d'ici mardi en accord avec le ministre de la santé. 



Le préfet Bernard Gonzalez a dévoilé de nouvelles mesures applicables à partir de samedi 19 septembre : 

  • Les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits dans les parcs et jardins ainsi que sur les plages 
  • Les débits de boissons et restaurants devront être fermés entre minuit trente et six heures du matin
  • La vente d'alcool à emporter après 20 heures est interdite ainsi que la consommation d'alcool sur la voie publique après 20 heures
  • La diffusion de musique sur la voie publique est interdite car susceptible d'inciter les gens à se rassembler
  • Les grands événements seront limités à 1000 personnes à Nice 
  • La fête des voisins est annulée dans tout le département 
Le préfet a annoncé qu'il recevrait les acteurs locaux pour décider ensemble des mesures concernant les autres communes du département. Le maire de Nice, Christian Estrosi (LR), détaille certaines mesures qui concernent sa ville, un certain nombre d'entre elles ont déjà été annoncées dès le jeudi 10 septembre.
  • Il maintient la suspension des visites dans les Ehpad municipaux, préconise des tests tous les quinzes jours des résidents. 
  • Pour les séniors : Christian Estrosi dit "faire confiance à nos ainés". Il souhaite leur faciliter l'accès aux masques par un ravitaillement par la poste. Il annonce des modifications dans l'organisation des activités collectives et demande aux plus fragiles de ne pas s'y rendre.
  • Le maire de Nice souhaite être précurseur dans l'utilisation des tests antigéniques (salivaire) notamment pour les visiteurs des Ehpad et les étudiants. 

3 fois la côte d’alerte

La ville de Nice connaît actuellement un taux d’incidence de 150, c'est 3 fois la côte d’alerte fixée par les autorités. Dans les hôpitaux, la part des patients Covid a atteint les 30%.



Le virus n’est pas devenu moins dangereux avec l’été. 

Olivier Véran, ministre de la Santé

Selon le ministre de la santé, la situation s'est dégradée dans certains territoires. Le virus ne serait donc pas moins virulent qu'au printemps. Et surtout, il continue à circuler activement. 



Le maire de Nice avait déjà commencé à prendre des mesures par anticipation. Christian Estrosi (LR) avait déjà annoncé une série de restrictions, le jeudi 10 septembre : 
  • Nouvelle distribution de masques en tissu (à partir du 14 septembre)
  • Reprise de la livraison de repas à des personnes âgées vulnérables
  • Annulation des Journées du Patrimoine
  • Annulation du début de saison de l'Opéra 
  • Limitation drastique des participants aux activités de loisirs dans les centres d'animation niçois
  • Mariages : limitation du nombre de participants à la cérémonie dans l'hôtel de ville
Le maire a également appelé l'Etat à suspendre toute activité de croisière maritime et de ferry depuis Nice. 

Risque de saturation dans les hôpitaux dès le mois d'octobre

Le risque ? Si la courbe continue ainsi, fin septembre, en région PACA, il pourrait y avoir 300 patients en réanimation selon les prévisions, soit 60 % des lits disponibles occupés par des patients à Covid. Et donc un risque de saturation dans les hôpitaux dès le mois d'octobre. C'est ce scénario que veulent éviter les autorités. 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité