Monaco : 7 salariés licenciés en pleine crise du coronavirus

Publié le Mis à jour le

A Monaco, une PME de commerce international a licencié 7 employés, dont 3 CDI, avant la crise du coronavirus. Des licenciements qui passent mal auprès du gouvernement.

L'annonce est brutale. Le lundi 16 mars, lorsque Christine (nom d'emprunt) arrive à  son travail elle est convoquée par la direction. Ses managers invoquent l'article 6 de la loi monégasque pour la licencier sans préavis. Cette mère de famille est sous le choc : " la direction me dit ne pas s'être rendue compte des proportions que prenait la crise sanitaire et qu'elle en profitait pour 'dégager' certains employés". En tout 7 salariés, dont 3 CDI, ont été mis à la porte.



Dans la principauté l'affaire fait grand bruit et ce jusque dans les plus hautes instances.

Didier Gamerdinger, conseiller-ministre aux Affaires sociales, dénonce un usage abusif de l'article 6 : "C'est illégal, illégitime et inhumain. L'article 6 ne doit pas être mis en oeuvre de manière brutale et il ne doit pas être utilisé pour des motifs économiques".



Un message sans ambiguïté pour les entreprises tentées d'utiliser cet article pour licencier massivement, même en période où l'économie tourne au ralenti.





Pour en savoir plus :

Monaco, licenciements à l'américaine (France Culture, avril 2019)

 

>> Les dernières infos sur le coronavirus dans notre région.



 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité