La future navette maritime qui assurera en mai la liaison entre Monaco et Vintimille est arrivée

Un catamaran va bientôt assurer une liaison maritime sur la Riviera. Les liaisons devraient débuter pour le mois de mai entre Monaco et Vintimille où se situe désormais le troisième port de plaisance de la principauté.

La future navette maritime qui assurera en mai la liaison Monaco-Vintimille est arrivée.
La future navette maritime qui assurera en mai la liaison Monaco-Vintimille est arrivée. © Laurent Meney FTV

C'est la nouvelle acquisition de la Société Monégasque International Portuaire. Un catamaran équipé de deux moteurs de 350 chevaux chacun et pouvant atteindre la vitesse de 50 noeuds. Le bateau vient de faire son entrée dans le port de Monaco et devrait prendre son service pour le mois de mai ou juin prochain.

Les liaisons se dérouleront toute l'année.

Pour des trajets privés

Les deux ports de Monaco étant saturés, une extension "le cala del forte" a été inauguré dans la ville italienne, toute proche, de Vintimille. La navette assurera les trajets entre les deux ports, soit une distance d'une dizaine de miles nautiques.

C'est un service qui sera destiné aux plaisanciers de la principauté. Ceux qui par exemple seront amarrés à Vintimille pour venir se restaurer ou faire les boutiques à Monaco!

Daniel Realini, directeur adjoint de la Société Monégasque International Portuaire.

Un trajet d'une petite dizaine de minutes sur la Méditerranée, dans un bateau de douze places. "A priori, ça devrait être gratuit, il est aussi possible qu'on fasse des prestations à la carte" explique le directeur adjoint de la société d'exploitation.

La navette de l'entreprise A2V .
La navette de l'entreprise A2V . © Marc Millet/ France Télévisions

- 50 % de carburant

Le bateau a été imaginé et fabriqué à La Rochelle dans l'entreprise A2V spécialisée dans les bateaux de transports. Mais, ce qui fait la différence selon Jérôme Lafont, le chef de projet, c'est le rapport très intéressant entre vitesse et consommation : "par rapport à un bateau conventionnel qui irait à la même vitesse, on a une consommation de 50% inférieure".

Des essais en mer au large de La Rochelle ont été réalisés le 15 janvier dernier :

Une consommation faible qui a séduit le port de Monaco.

La technologie du bateau nous a plu, on a pu voir son expérience sur le lac Léman.

explique Daniel Realini.

Depuis 2018, une autre navette est entrée en service sur le lac Léman en Suisse. Selon France 3 Nouvelle-Aquitaine, l'acquisition aurait coûté un million d'euros à la société des ports de Monaco.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
monaco international transports maritimes économie transports italie méditerranée mer nature