Monaco inaugure le premier caisson de son extension en mer

D'ici 2025, la Principauté de Monaco aura gagné 6 hectares sur la mer, avec l'écoquartier de l'Anse du Portier. Le premier caisson, arrivé de Marseille, a été inauguré officiellement mercredi 25 juillet.
Le premier caisson de l'extension en mer arrive dans le port de Monaco.
Le premier caisson de l'extension en mer arrive dans le port de Monaco. © Jean-Bernard Vitiello / France 3 Côte d'Azur
Un bloc de 10 000 tonnes de béton, haut de 27 mètres. Ce premier caisson, construit cet hiver à Marseille, est à l'image de ce chantier : gigantesque.

Arrivé par la mer dimanche matin, il a été inauguré mercredi en fin d'après-midi, en présence de Serge Telle, Ministre d'Etat de la Principauté, et de Philippe Bonnave, le PDG de Bouygues Construction en charge de la réalisation de ce projet.
 
La Principauté, dont le territoire de 2 kilomètres carrés est coincé entre la mer et la montagne, a lancé ce chantier à l'automne dernier. Il vise à répondre aux besoins de développement de Monaco, tout en préservant l'environnement maritime, sujet qui tient à coeur du Prince Albert II.
 
Cette inauguration est donc aussi une occasion de mettre en avant les procédés techniques utilisés pour minimiser l'impact des travaux sur le milieu naturel.

 

Les associations demandent un suivi


Mais certaines associations de protection de l'environnement demandent encore à être convaincues par le projet. L'association Protection Nature et Environnement, à Roquebrune-sur-Argens, craint des nuisances sonores à cause des camions et des barges.

Elle demande aussi un suivi sur l'impact réel d'un tel chantier sur la faune et la flore sous marine.
 
 
La Principauté n'en est pas à sa première extension sur la mer...
A Monaco des centaines de mètres carrés ont été gagnés sur la mer dès le début du XXe siècle, par la transformation progressive de rochers en terre-pleins. La première plage artificielle au monde - le Larvotto, a ainsi été créé en 1958 : 4,5 hectares. Puis le quartier de Fontvieille, 22 hectares, soit un cinquième de la superficie totale de la Principauté, entre 1965 et 1971.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
monaco urbanisme aménagement du territoire environnement société architecture méditerranée mer