Monaco remporte le derby azuréen contre l'OGC Nice 1 à 0

Le milieu monégasque Tiemoue Bakayoko fête son but avec ses coéquipiers. / © VALERY HACHE / AFP
Le milieu monégasque Tiemoue Bakayoko fête son but avec ses coéquipiers. / © VALERY HACHE / AFP

Monaco, pourtant réduit à dix en début de seconde période, a réussi une très belle opération dans l'optique de la qualification pour la Ligue des champions en dominant Nice (1-0) lors du derby azuréen, samedi en ouverture de la 25e journée de Ligue 1.

Par Avec AFP

Le Prince Albert aura donc vu son équipe l'emporter pour la deuxième fois de la semaine après la victoire sur Bastia mardi (2-0). Malgré des faits contraires (blessure de Coentrao, exclusion de Dirar), elle a tenu, avant de marquer grâce à une tête de Bakayoko (81).
Avec 45 points, les hommes de Leonardo Jardim laissent à six points leurs adversaires, concurrents directs à une qualification pour la Ligue des champions. Nice, où Hatem Ben Arfa n'a, sous les yeux de Didier Deschamps, brillé que par intermittences avant de sortir touché à la cuisse droite, eut beaucoup de difficultés à égalité numérique, avant de dominer stérilement à 11 contre 10.

Nice touche la barre


Les Monégasques débutaient avec un pressing haut et efficace. Une récupération de Moutinho permettait à Dirar de servir Vagner Love, dont la frappe en pivot était stoppée par Cardinale (7). Malgré une tentative de Pasalic détournée en corner par Cardinale (15), les bons débuts rouges et blancs étaient perturbée par la blessure de Coentrao (13). Elle obligeait Jardim à un remaniement, Fabinho passant latéral droit, Raggi, latéral gauche et Bakayoko, entrant, au milieu.
L'OGCN en profitait pour sortir une première fois de sa boîte. Le tir de Germain était dévié en corner (19). Dans la foulée, le centre de Koziello lobait Subasic et rebondissait sur la transversale (20).

Le monégasque Nabil Dirar réagit après son expulsion par l'arbitre Tony Chapron. / © AFP PHOTO / VALERY HACHE
Le monégasque Nabil Dirar réagit après son expulsion par l'arbitre Tony Chapron. / © AFP PHOTO / VALERY HACHE

Monaco reprend la main


Puis, Monaco retrouvait son équilibre. Love, pas encore à son meilleur niveau, ne parvenait pas à cadrer une tête décroisée sur un bon centre de Raggi (23). La fin de période baissait d'intensité. Il fallait attendre la dernière seconde pour apprécier un débordement d'école de Ben Arfa. Germain remisait sur Koziello, devancé par un Subasic très vigilant (45+1).
La deuxième période débutait par un coup de théâtre. Au duel avec Lemarchand, Dirar était averti sévèrement (47). Il invectivait M. Chapron, qui l'expulsait. Dès lors, Nice, et son jeu de redoublements de passes, prenait la direction du match. Walter frappait à côté (65). Les hommes de Claude Puel multipliaient les corners sans inquiéter Subasic, comme Bodmer (77).
Même à dix, Monaco poursuivait son pressing. Et allait être récompensé lorsque le milieu Tiémoué Bakayoko, laissé seul par Baysse, reprenait victorieusement un coup-franc de Moutinho (1-0, 81). Nice se ruait alors à l'attaque. Caddy (88), puis Baysse (90) rataient l'égalisation, tombant sur un bon Subasic, qui comme ses coéquipiers laissait éclater sa joie en fin de match.

Sur le même sujet

Les + Lus