A Monaco aussi, les salariés sont en colère

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jacqueline Pozzi
Manifestation en Principauté ce 7 février 2019 à l'appel de l'Union des Syndicats de Monaco.
Manifestation en Principauté ce 7 février 2019 à l'appel de l'Union des Syndicats de Monaco. © France 3 Côte d'Azur

600 personnes ont défilé ce jeudi après-midi dans les rues de la Principauté à l'appel de l'Union des Syndicats de Monaco, contre la dégradation des conditions de travail et la paupérisation des salariés.

Trois cortèges, partis de l'hôpital, de Fontvieille et de l'église Saint-Charles, convergeant vers la place Sainte-Dévote.

Entre 5 et 700 personnes ont répondu ce jeudi à l'appel de l'Union des Syndicats de Monaco, la confédération historique en Principauté.

L'USM a invité les salariés du public et du privé à faire grève et à manifester pour une série de mesures touchant au pouvoir d'achat et aux conditions de travail : établissement d'un salaire minimum monégasque (2250 euros bruts au moins), augmentation des pensions et retraites, ou encore stricte limitation du travail de nuit, qui concernerait 9500 salariés en Principauté.
 


A Monaco le droit du travail est peu protecteur, il est notamment possible de licencier sans motivation. Et l'avenir pourrait s'assombrir avec une nouvelle loi, concernant notamment le travail du dimanche.

L'Union des Syndicats de Monaco annonce d'autres actions au cours de l'année 2019.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.