OM : Les abonnés Yankee sans carte pourront voir Marseille-Lyon

Pour le match dimanche contre Lyon, l'Olympique de Marseille va "faciliter" l'entrée au stade des supporters Yankee qui n'ont pas encore leur carte d'abonnés en raison d'un litige qui oppose le groupe au club à propos de 352 abonnements achetés à l'OM avec une carte bancaire de l'association.

© MATTHIEU DE MARTIGNAC
L'Olympique de Marseille va "faciliter" pour le match dimanche contre Lyon l'entrée au stade des supporters Yankee qui n'ont pas encore leur carte d'abonnés en raison d'un litige entre ce groupe et le club, a annoncé le club ce vendredi.

Les abonnés "de la zone Yankee ne disposant pas aujourd'hui de leur carte annuelle, pour quelque raison que ce soit" peuvent contacter le service abonné du club ou
bien se rendre à la billetterie le jour du match, a écrit l'OM dans un communiqué, assurant mettre "tout en oeuvre pour que les abonnés non encore munis de leur carte
puissent assister au match OM-Lyon".

Le groupe de supporters des Yankee a assigné l'Olympique de Marseille en justice mercredi pour n'avoir pas reçu tous les abonnements payés en raison d'un différend avec le club. 

La discorde concerne 352 abonnements, achetés à l'OM avec une carte bancaire de l'association. Or, selon la nouvelle convention entre le club et les supporters, les abonnés doivent acheter individuellement leur ticket saisonnier. "Une partie de nos adhérents nous ont mandatés pour qu'on s'occupe de tout, il n'y a pas de quoi fouetter un chat", s'est indigné Michel Tonini, le responsable des Yankee.

Olympique du mensonge


Le club des Yankee a répondu dans la soirée par un communiqué titré "Olympique du mensonge" dans lequel il dénonce la mauvaise foi de l'OM. 

L’OM a pris en otage les adhérents YANKEE dans le seul but que les supporters se détournent de notre association. Ils ne visent rien d’autre que de semer la zizanie. Pour faire entendre le droit de nos adhérents, nous leur avons envoyé plusieurs courriers qui sont restés lettre morte. Nous leur avons fait des sommations interpellatives par voie d’huissier, elles aussi lettre morte",


affirme-t-il. Le communiqué poursuit :  "L’OM a mis tout en oeuvre depuis de nombreuses semaines pour créer cette situation deblocage. Ce sont les YANKEE qui ont mis tout en oeuvre pour permettre à leur membres d’obtenir ce droit légitime d’aller encourager leur équipe." Entre l'OM et ses supporters Yankee, la hache de guerre n'est pas près d'être enterrée.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
om football sport ligue 1