Pass sanitaire : Sud Rail appelle les contrôleurs à ne pas contrôler le pass sanitaire pour les longs trajets

Le syndicat Sud Rail s'oppose frontalement au pass sanitaire. Il appelle les contrôleurs à poursuivre leurs missions habituelles et à ne pas participer aux contrôles massifs des passagers promis il y a quelques jours par le PDG de la SNCF.
Le pass sanitaire sera exigible des voyageurs sur les quais ou à bord des trains longs trajets.
Le pass sanitaire sera exigible des voyageurs sur les quais ou à bord des trains longs trajets. © Frederic SPEICH/MaxPPP

"Anti social" et "discriminatoire", le syndicat Sud Rail a pris position contre le pass sanitaire, qu'il imagine à long terme "se muer en carte d'identité biométrique".

Dans un communiqué publié ce lundi 26 juillet, SUD-Rail "appelle les cheminot(es) à ne pas contrôler le Pass Sanitaire" et à se cantonner leurs "seules missions de sécurité et de contrôle des titres de transport".

Le projet de loi portant l'extension du pass sanitaire notamment dans les trains long trajets a été adopté définitivement dimanche par le Parlement. Il impose la présentation du sésame (test Covid négatif, attestation de vaccination ou certificat de rétablissement) aussi bien par les usagers de la SNCF que par ses agents à bord.

400.000 voyageurs à contrôler par jour

Le texte doit s'appliquer à partir du 5 août pour les passagers. Pour les salariés sans pass à compter du 30 août, ils ne risquent plus le licenciement mais encourent une sanction. Sud Rail menace d'appeler à la grève en cas de "suspension ou de reclassement" d'un salarié.

Le PDG de SCNF Voyageurs, Christophe Fanichet avait annoncé le 22 juillet que la SNCF contrôlerait systématiquement des contrôles massifs et aléatoires des pass sanitaires des voyageurs dans les TGV (Inoui et Ouigo), Intercités ou train longue distance international en France, sur les quais ou à bord des rames. 400.000 voyageurs utilisent ces trains chaque jour.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paca économie covid-19 santé société vaccins - covid-19 sncf transports