Le point sur les records historiques de chaleur dans les Alpes-Maritimes et l'Est-Var

Le pic de chaleur a été atteint vendredi avec de nombreux records.  Et même si les températures ont baissé de 1 à 3 degrés, les départements des Alpes-Maritimes et du Var restent placés en vigilance orange canicule.
 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Vendredi, de nombreux records de températures maxi et mini ont été battus sur nos départements, on fait le point avec Stéphane Cesari, prévisionniste à Météo-France.
 

39,3°C à Tende

Dans les Alpes-Maritimes, c'est sur la commune de Tende que s'est abattue la plus forte chaleur depuis 1989 avec 39,3°C. A Sospel, le thermomètre a affiché 36°C. Il a fait très chaud aussi à Saint-Césaire-sur-Siagne, 36,4°C . A noté un record mensuel pour juin du côté de Carros avec 36,7 °C.
 

40,9°C à Régusse

Dans l'Est-Var, c'est Régusse qui a battu tous les records avec une température de 40,9°C au plus chaud de la journée. Du jamais-vu depuis 1997, date d'ouverture de la station Météofrance. Record aussi à Aups où le mercure a grimpé jusqu'à 40,1°C et à Comps-sur-Artuby avec 37,2°C. Derniers records à noter, pour le Luc et Bormes-les-Mimosas avec respectivement 41°1°C et 38,9°C. Il s'agit pour ces deux communes de records mensuel (juin) et non pas de records absolus. 

 

Orages et canicule ce dimanche

Même si le pic de chaleur est derrière nous, Météo-France maintient une vigilance orange canicule pour ces deux départements. Sur les hauteurs, des orages causés par cette masse d'air très chaude sont attendus avec très localement de la grêle et des rafales de vent.