Documentaire exclusif sur Grace Kelly ce vendredi sur France 3, pour Stéphane Bern : "la Princesse reste une icône"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars
France 3 consacre une soirée à l'icône de style et de cinéma Grace Kelly. La star hollywoodienne qui devint princesse.
France 3 consacre une soirée à l'icône de style et de cinéma Grace Kelly. La star hollywoodienne qui devint princesse. © Service de presse France 3

Le documentaire "Elle s’appelait Grace Kelly" est diffusé ce vendredi 4 septembre sur France 3. On y retrouve des images inédites filmées par la princesse elle-même, sorties des archives du Palais princier. Stéphane Bern nous parle du travail avec le Prince et ses souvenirs de la Princesse.

On pense tout savoir sur elle, sa beauté, son mariage, sa carrière d'actrice et sa mort tragique un 14 septembre 1982.
Pourtant un nouveau documentaire est diffusé ce vendredi soir sur France 3. L'iconique princesse y est montrée sous un autre jour.

Depuis le palais de Monaco et en présence du Prince Albert II, Stéphane Bern propose une soirée exceptionnelle consacrée à Grace Kelly. Ce film inédit mêle photos et films privés jamais dévoilés.
 
Un documentaire déjà en ligne et visible jusqu'au 4 juin 2021.

En quoi ce documentaire nous fait-il découvrir la princesse "sous un autre jour » ?

Stéphane Bern : "Grâce à des images d’archives inédites, des films personnels, des témoignages intimes, des vidéos tournées par les parents de Grace, le Prince et par la Princesse elle-même."

Le Prince vous accorde une interview en fin de soirée, est-ce lui qui a participé aux choix des archives ? Quel fut son avis suite au visionnage du film ?

Stéphane Bern : "Nous avons travaillé avec le Prince Souverain dans la plus totale transparence et confiance. Il connaissait certaines de ces images mais n’avait pas vu le documentaire achevé lorsqu’il m’a reçu au Palais. J’ai la chance de connaitre le Prince Souverain depuis 1989 et je crois pouvoir dire qu’en 30 ans je n’ai jamais trahi sa confiance."

Selon vous, pourquoi la Princesse Grace est-elle encore une icône 38 ans après sa disparition ?

Stéphane Bern : "la Princesse Grace est une icône parce que d’une part de Princesse du cinéma auréolée d’un Oscar à Hollywood, elle s’est métamorphosée en authentique princesse européenne, plaçant enfin la principauté de Monaco sur la carte du monde."

Vous-même, si vous l'avez rencontré à l'époque, quel souvenir gardez-vous de ce moment ?

Stéphane Bern :  "Je ne l’ai vu qu’une seule fois dans ma vie, c’était le 14 février 1981, lors du mariage des Grands Ducs de Luxembourg, je me souviens encore de l’acclamation qui a salué l’arrivée de la Princesse Grace et du Prince Rénier dans la cathédrale de Luxembourg et j’avoue que j’ai suivi avec beaucoup d’émission et de tristesse sa disparition un an plus tard."
Pour cette coproduction Patrick Spica Productions, le producteur Patrick Spica et le réalisateur Serge de Sampigny veulent faire découvrir "la véritable Grace Kelly, telle que vous ne l’avez jamais vu".
Dans ce document de deux heures, la plupart des neveux et nièces de la princesse Grace s’expriment face à la caméra et au micro de Stéphane Bern.

Les enfants de ses frères et sœurs de la famille Kelly, mais aussi la baronne Elizabeth-Ann de Massy évoquent la princesse en termes émouvants.

Son agent de l’époque hollywoodienne, Jay Kanter, le réalisateur Robert Dornhelm avec qui elle a collaboré à la fin de sa vie.

Le documentaire se clôturera donc par un entretien entre le Prince Albert II et Stéphane Bern, au sein du Palais Princier. 

>>  « Elle s’appelait Grace Kelly » est à découvrir ce vendredi 4 septembre 2020, à 21h05 sur France 3.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.