Procès Pastor : Wojciech Janowski condamné à la prison à perpétuité, les réactions

Publié le Mis à jour le
Écrit par POC avec AFP
Me Dupond-Moretti s'est étonné "de la rapidité de ce délibéré, 5 heures pour statuer du sort de 10 accusés" dans ce procès Pastor.
Me Dupond-Moretti s'est étonné "de la rapidité de ce délibéré, 5 heures pour statuer du sort de 10 accusés" dans ce procès Pastor. © GERARD JULIEN / AFP

Wojciech Janowski a été condamné à la réclusion à perpétuité. Mercredi 17 octobre, la cour d'assises d'Aix-en-Provence l'a reconnu coupable d'avoir commandité l'assassinat d'Hélène Pastor en mai 2014. Ses avocats ont annoncé qu'ils allaient faire appel.

Le tireur, Samine Saïd Ahmed et le guetteur Al Haïr Hamadi ont également été condamné à la prison à perpétuité. Quant à Pascal Dauriac, l'ex-coach sportif, les jurés l'ont condamné à 30 ans de prison pour l'organisation du meurtre.

Parmi les autres accusés :
  • Abdelkader Belkhatir, intermédiaire et beau-frère de Pascal Dauriac, a été condamné à 15 ans de prison
  • Salim Youssouf, fournisseur des munissions passera 12 ans derrière les barreaux
  • Francis Pointu, condamné à deux ans de prison pour faux témoignage.
  • Katarzyna Janowska a été condamnée à deux mois avec sursis pour avoir introduit du courrier en maison d'arrêt.
  • Omer Lohore, Anthony Colomb  ont été acquittés
 

Les réactions :

Mes Dupond-Moretti et Febbraro se sont aussi étonnés "de la rapidité de ce délibéré, 5 heures pour statuer du sort de 10 accusés". "C'est un record", a réagi Me Dupond-Moretti.  
Pour Me Febrarro "des questions centrales ont été évacuées, c'est une amère déception". Selon lui "le tournant dans ce procès a été le visionnage des aveux de Janowski", en garde à vue, en juin 2014 --il s'était ensuite rétracté. Il avait alors "des accents de sincérité: soit on le croit et on l'acquitte pour (l'assassinat du chauffeur) Mohamed Darwich, (soit) cette condamnation est incompréhensible", a estimé Me Febbraro.

Peu avant l'énoncé du verdict, M. Janowski était entré dans le box, un léger sourire aux lèvres: après la sentence, Me Febbraro l'a décrit comme un homme "dans un effondrement psychologique". La fille de la milliardaire et compagne de Janowski, Sylvia a quitté discrètement la cour sans un mot. En revanche son demi-frère Gildo Pallanca-Pastor a affiché, devant la presse, sa satisfaction. "C'est une condamnation exemplaire. J'ai toujours été certain de la culpabilité de Wojciech Janowski. Le jury n'a pas été dupe de son ultime manipulation, ses aveux de dernière minute, une ultime tentative pour se soustraire à ses responsabilités", a-t-il réagi.
 
Le gendre de la milliardaire avait reconnu en garde à vue avoir été l'instigateur du guet-apens, avant de se rétracter et d'assurer que ces aveux lui avaient été extorqués par des enquêteurs qui lui "avaient tout fait sauf lui arracher les ongles". 
Mais la projection d'une vidéo de sa garde à vue, à l'audience, a sérieusement ébranlé la défense de l'homme d'affaires polonais.  

Mardi 16 octobre ses deux avocats Eric Dupond-Moretti et Luc Febbraro ont fait volte-face en son nom, se transformant en "porte-voix de celui qui n'en a plus" et affirmant aux jurés que Wojciech Janowski avait agi pour protéger sa compagne Sylvia Ratkowski, la fille d'Hélène Pastor, alors malade et malmenée psychologiquement par sa mère, selon eux. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.