• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Procès Pastor: “Je n'ai jamais commandité quoi que ce soit”, assure dans le box Wojciech Janowski

Wojciech Janowski, commanditaire présumé de l'assassinat d'Hélène Pastor. / © Remi Kerfridin
Wojciech Janowski, commanditaire présumé de l'assassinat d'Hélène Pastor. / © Remi Kerfridin

Moment important attendu ce jeudi 27 septembre au procès Pastor à Aix-en- Provence. Wojciech Janowski, gendre d'Hélène Pastor, accusé d'avoir tué la milliardaire monégasque, s'est s'exprimé ce matin devant les assises : "je n'ai jamais commandité quoi que ce soit", assure t'il.

Par @annelehars

"Il faut liquider la vieille": d'une voix monocorde, Pascal Dauriac, le coach sportif a décrit, hier mercredi  26 septembre devant les assises, comment depuis 2012 Wojciech Janowski, le gendre de la milliardaire monégasque Hélène Pastor, lui demandait de l'aider à tuer sa belle-mère, finalement assassinée en 2014. 

Selon lui, Mme Pastor entretenait des relations "conflictuelles" avec sa fille Sylvia qu'elle traitait de "feignante, de voleuse".

►2012 : Pascal Dauriac raconte :"Wojciech Janowski regarde par la fenêtre et dit:  +Elle lui fait trop de mal, est-ce que tu peux trouver une arme pour tuer Mme  Pastor +. J'étais sidéré", commente le coach qui travaille pour Janowski et sa compagne Sylvia Ratkowski depuis 2001. Le coach ne répond pas et s'en va. Janowski n'en
parle plus.  

 

 ► 2013 Janowski revient sur le sujet : "Cela ne peut plus durer, la maladie de Sylvia s'est aggravée, il faut liquider la vieille. Peux-tu m'aider ?"
Janowski lui aurait même confié que "si Sylvia venait à mourir, il n'hériterait de rien car ils n'étaient pas mariés". Janowski "était déterminé. Je me disais + ça va lui passer+", poursuit Dauriac bien que Janowski lui fasse faire des repérages à Monaco "du domicile d'Hélène Pastor à son lieu de travail".

Dauriac a durant des années accepté des enveloppes d'argent liquide, des voyages et des cadeaux de valeur.

Janowski lui aurait bien "donné l'ordre de faire tuer Mme Pastor et son chauffeur Mohamed Darwich". Selon Dauriac, Janowski lui avait dit vouloir tuer aussi Gildo Pallanca, après sa mère, avec la même équipe.

L'homme d'affaire polonais va devoir s'expliquer ce jeudi avec à ses côté  Me Eric Dupond-Moretti, son avocat.
 

"Il ne faisait peut-être pas confiance a ses amis", avance Dauriac.


La réponse de Wojciech Janowski

 

"Je n'ai rien demandé à Dauriac", lui a répondu ce jeudi Wojciech Janowski, qui, après avoir avoué en garde à vue, s'est rétracté et assure n'avoir rien à voir avec l'assassinat de la mère de sa compagne.

Pourquoi alors a-t-il dit au juge "J'ai demandé à Dauriac de résoudre le problème", lui demande le président Pascal Guichard ? L'ex-consul honoraire de Pologne à Monaco assure qu'il évoquait simplement le fait qu'Hélène Pastor "parlait mal de nous, de notre mariage aux gens de Monaco": comme le coach comptait d'autres Monégasques parmi ses clients, "je lui ai demandé de leur parler".

"Je n'ai jamais commandité quoi que ce soit", a martelé M. Janowski, accusant Pascal Dauriac d'avoir "inventé des choses qui ne se sont jamais passées". Au contraire, 
même, Janowski accuse, comme il l'a déjà fait au cours de l'enquête après s'être rétracté, Dauriac d'avoir "menacé (sa) famille" et demandé de l'argent pour une protection.
 

- Avec AFP
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview du colonel Jacques Baudot, SDIS 83

Les + Lus