En roue libre dans les rues de Monaco : Charles Leclerc fonce à bord d'une Ferrari, filmé par par Claude Lelouch

Pas de Grand Prix de Monaco cette année. Mais le tournage d'un court métrage par Claude Lelouch, mettant en scène le pilote Charles Leclerc au volant d'une Ferrari SF90 dans les rue privatisées de la Principauté. Sortie prévue du film intitulé "Le grand rendez-vous" le 13 juin prochain.
Charles Leclerc descendant de son bolide (une Ferrari SF90) devant le casino de Monte Carlo. Ça ne remplace pas un Grand Prix, mais visiblement ça fait plaisir...
Charles Leclerc descendant de son bolide (une Ferrari SF90) devant le casino de Monte Carlo. Ça ne remplace pas un Grand Prix, mais visiblement ça fait plaisir... © Valery Hache / AFP
Dimanche entre 7h et 9h du matin. Les rues de Monaco, privatisées pour l'occasion, résonne du vrombissement d'une voiture de course lancée à toute allure. Charles Leclerc se fait plaisir. Et Claude Lelouch aussi, visiblement.
  Il y a 44 ans, il réalisait une séquence similaire dans les rues de Paris au volant d'une Mercedes, mais sans aucune autorisation, ce qui lui avait valu quelques ennuis. C'était le 15 août 1976 à l'aube.
 

Cette fois-ci, tout est fait dans les règles de l'art, avec en prime une apparition du Prince Albert II de Monaco. En ce dimanche 24 mai, les rues de la principauté ont été vidées et sécurisées. Et les caméras de Claude Lelouch peuvent suivre en toute liberté les folies mécaniques de Charles Leclerc. Avec des pointes à plus de 200 km/h, mieux valait prendre toutes les précautions !
 
Le pilote local de Formule 1 espérait briller devant son public pour ce 78ème Grand Prix de Monaco. Il brillera finalement dans ce court métrage de Claude Lelouch intitulé "Le grand rendez-vous", dont la sortie est annoncée pour le 13 juin. Un clin d'oeil assumé à cet autre court-métrage plus ancien.

En 2019, les équipes de France Télévisions avaient rencontré Claude Lelouch, à propos du tournage de "C'était un rendez-vous" : "c'est à la fois le film dont je suis le plus fier et dont j'ai le plus honte", confiait le réalisateur. "On montre tout ce qu'il ne faut pas faire au volant d'une voiture." Bilan : 18 feux rouges grillés, et un permis de conduire supprimé... pendant 5 minutes.
 Dire que pendant ce temps-là, certains voudraient profiter du confinement pour installer des pistes cyclables...

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
monaco international formule 1 sport auto-moto cinéma culture