Rugby: Bernard Laporte favorable à la publicité sur les maillots de l'équipe de France

Publié le Mis à jour le
Écrit par V.K avec AFP
Bernard Laporte lors de la présentation de son projet pour la FFR le 14 avril 2016 à Bègles.
Bernard Laporte lors de la présentation de son projet pour la FFR le 14 avril 2016 à Bègles. © MEHDI FEDOUACH / AFP

Candidat à la présidence de la Fédération de Française de Rugby, Bernard Laporte, entraîneur du RC Toulon, se dit favorable à la publicité sur le maillot des joueurs de l'équipe de France. Il propose aussi de faire des contrats fédéraux aux internationaux. 

Bernard Laporte s'est dit favorable à  l'apparition de la publicité sur le maillot de l'équipe de France, s'il est élu à la présidence de la Fédération Française de Rugby (FFR), à l'occasion de la présentation de son projet jeudi soir à Bègles.

"C'est une bonne chose de vendre le maillot de l'équipe France à un beau fleuron français. Cela vaut entre 5 et 10 millions d'euros qui seront mis à disposition du FNDR, le Fonds national du développement du rugby qui accompagner les clubs qui feront des efforts dans les projets de formation des jeunes, de développement des féminines, du rugby à 7 et à 5".


Un contrat fédéral pour les internationaux


Autre idée novatrice avancée par l'ancien sélectionneur des Bleus, sur le modèle mis en place par de nombreuses nations majeures du rugby, le manager de Toulon veut mettre en place trois types de contrats: le contrat fédéral exclusif, le contrat club exclusif et le contrat "double employeur" Fédération/club. Ce dernier contrat serait financé pendant six mois par la Fédération (qui jouirait des services de l'international 9 semaines pendant le Tournoi des six nations, 4 semaines pour la tournée d'automne, 3 pour celle d'été, plus 10 semaines pour la récupération et le développement), et les six autres mois par le club.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.