Saint-Laurent-du-Var : des bouées connectées permettent d'anticiper la pollution en mer et sur le littoral

Conçues par la société Bioceanor à Sophia Antipolis dans les Alpes-Maritimes, ces bouées connectées ont été déployées dans l'embouchure du Var. Elles permettent de connaître la qualité de l'eau afin d'anticiper les risques de pollution et leurs conséquences.
Cette bouée connectée transmet des informations sur la pollution de l'eau toutes les 20 minutes.
Cette bouée connectée transmet des informations sur la pollution de l'eau toutes les 20 minutes. © Djamel Mouaki FTV

Pour les communes, devoir fermer des plages à cause de la pollution, c'est bien souvent une décision prise souvent au dernier moment faute d'anticipation.  

La société Bioceanor située à Sophia Antipolis dans les Alpes-Maritimes, a mis au point un système de bouées connectées pour connaître la qualité de l'eau afin d'anticiper les risques de pollution et leurs conséquences. 

Une centaine de bouées comme celles-ci ont déjà été installées à travers le monde. La commune de Saint-Laurent-du-Var, teste ce nouveau dispositif technologique dans l'embouchure du Var. Un choix stratégique selon le concepteur Maxime Paris :

Toutes les villes peuvent être impactées par ces phénomènes de pollution des eaux, mais il y a ici une dynamique particulière. Plusieurs études ont montré qu'il y a des "influences" du Var sur les contaminations microbiennes des plages. 

Un projet qui a remporté parmi d'autres, le Blue Innovation Challenge, dont l’objectif est d’identifier des entreprises porteuses de solutions innovantes dans le secteur maritime, en particulier la gestion portuaire, la protection du littoral, les biotechnologies ou encore les énergies marines renouvelables.

L'objectif est de pouvoir utiliser ce dispositif sur le long terme, à très haute fréquence et avec un système complet de données qui vont pouvoir apporter des informations et des indices sur ces contaminations. 

L'expérience devrait durer a minima un an, pour que les chercheurs soient capables de suivre plusieurs saisons. 

Des données toutes les 20 minutes

Deux bouées ont été installées, elles sont solidement attachées à une dalle de béton qui repose à quelques mètres de profondeur. 

Le débit d'information est très rapide, les capteurs dont disposent les bouées, permettent de transmettre les données au serveur toutes les 20 minutes. De plus, c'est un dispositif qui fonctionne 7j/7 et 24 h/24. 

Grâce à un sytème de capteurs, les bouées peuvent informer les communes de l'état de l'eau 24h/24, en temps réel.
Grâce à un sytème de capteurs, les bouées peuvent informer les communes de l'état de l'eau 24h/24, en temps réel. © Djamel Mouaki FTV

Les données transmises prennent en compte cinq facteurs : la température, l'oxygène, le pH, la salinité, la turbidité (qui désigne la teneur d'une eau en particules suspendues qui la troublent). Dans les Alpes-Maritimes, la qualité de l'eau est un enjeu économique majeur, surtout en période estivale où les touristes affluent. Les enseignements de cette expérimentation sont donc attendus avec intérêt par les communes du littoral. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement pollution innovation économie entreprises