Sauvons la Méditerranée : à la découverte de la biodiversité de la Grande Bleue

Dans le cadre de notre semaine spéciale "Sauvons la Méditerranée, nous embarquons à bord de la "Croix du Sud" au départ de Sanary-sur-Mer avec une équipe de scientifiques et des touristes pour voir, de plus prés, ce qui se cache sous la surface de la Grande Bleue.

Par Annie Vergnenegre

Les dauphins blancs et bleus seraient plus de 250 000 en Méditerranée. A quelques kilomètres des côtes, des touristes embarqués à bord de la "Croix du Sud" partie de Sanary-sur-Mer, guettent leur présence sous la surface. Très vite, un petit groupe de dauphins, curieux vient à la rencontre du bateau.  

"On est dans une zone qui est très importante à la fois pour leur alimentation et pour leur reproduction", explique  Jérôme Couvat, biologiste marin,

on est, en période estivale, sur une zone qui accueille le plus de baleines et de dauphins.



Au large de Toulon, les grands canyons sous-marins offrent une incroyable biodiversité. A bord du bateau, les touristes s'initient à la biologie. Pour apprendre par exemple à faire la différence entre la baleine et le cachalot en observant la queue de ce dernier au moment où il plonge à la verticale, comme un canard... 

La pollution est une menace pour la faune de Méditerranée. Ses effets sont déjà mesurables sur les grands mammifères marins note le biologiste.

Quand on fait des prélèvements de peau on retrouve ces polluants, c'est quelque chose qui devient inquiétant parce qu'on sait que ça va avoir un impact sur la reproduction et sur le système immunitaire de ces animaux.

Direction Porquerolles, au coeur du parc national de Port-Cros. Sur la plage de la Courtade, très près du rivage, la faune et la flore sont présentes. Petits rougets, herbiers de Posidonie, poulpe... il n'y a pas besoin d'aller très loin pour voir que la vie foisonne en Méditerranée.
 

Sur le même sujet

Les + Lus