Et si le train à crémaillère entre la Turbie et Monaco reprenait du service

Le train a été inauguré en 1894 et pendant 40 ans, il a assuré la liaison entre Monte-Carlo et la Turbie; / © Collection J.P Bascout
Le train a été inauguré en 1894 et pendant 40 ans, il a assuré la liaison entre Monte-Carlo et la Turbie; / © Collection J.P Bascout

Il fut au début du XXè siècle une prouesse technologique. Un train à crémaillère a permis de gravir la montagne entre Monte-Carlo et La Turbie, mais la liaison a été abandonnée suite à un accident. Aujourd'hui, le maire de la Turbie rêve de le remettre en service.

Par Catherine Lioult

En 1894, une nouvelle voie de chemin de fer est inaugurée entre Monaco et la Turbie. En 20 minutes, un train à crémaillère parcourt 2,5 kilomètres, de la mer à 500 mètres d'altitude. 
Un troisième rail cranté pousse la locomotive pour monter les dénivelés pour le plus grand bonheur des voyageurs qui se pressent sur certaines places pour profiter de la vue.

La train progresse dans la montagne. / © Collection JP.BASCOUT
La train progresse dans la montagne. / © Collection JP.BASCOUT

Mais en 1932, c'est l'accident. Le train dévalera en marche arrière à cause d'un défaut sur les voies. Le bilan est terrible : deux personnes perdront la vie et ce moyen de transport sera abandonné. 


Ce train, atout pour ceux qui travaillent à Monaco mais aussi pour les touristes, va t-il vivre une seconde vie ? Le maire de la Turbie, Jean-Jacques Raffaele en rêve, d'autant que que le tracé et la gare sont intacts.
Le train serait électrique, et donc silencieux et écologique. Ne reste plus qu'à trouver les financements !

 

Sur le même sujet

Les + Lus