Sport, musique, vidéos, podcast : ces bonnes idées pour rendre le confinement positif pour parents et enfants

Les écrans contre le confinement / © SANJAY KANOJIA / AFP
Les écrans contre le confinement / © SANJAY KANOJIA / AFP

Le confinement vous le vivez tous, inutile d’en remplir des pages. Voici des solutions pour mieux le vivre. Portraits à Marseille de confinés plein de ressources, qui partagent leur savoir-faire et leurs idées. 

Par Valérie Smadja

Xavier est professeur de pilates et yoga. Ses adhérents lui sont fidèles pour ses cours, mais aussi pour son humour et ses connexions philosophiques.

"Donner une respiration aux gens, c’est un acte humaniste dans la période que nous traversons", explique Xavier Goulpeau.

Définitivement, ces cours sont différents des autres. Alors quand le confinement frappe, stupeur pour la centaine de fidèles, désemparés.

Mais, miracle de la technologie, Xavier, est apparu sur Youtube, avec ses exercices et sa verve. Etre filmé (par sa fille), ce n’est pas ce qu’il préfère, c’était une première. Mais il n’a pas hésité.

"J’ai pris cette décision pour deux raisons : je garde le lien avec mes adhérents et pour moi c’est fondamental. Deuxieme raison, que l’on soit prof de yoga ou humoriste, nous sommes des humanistes. On a tous quelque chose à faire, à donner dans ce monde où les scientifiques ont le pouvoir."

Dans dix jours ça va être dur, on va avoir besoin de sourire.

"Les réactions de mes adhérents ont été immédiates. Et leur retour me fait du bien. Ca me suffit, c’est un échange". 

Il parle calmement, comme si le stress ne l’atteignait pas. Il pense que les dégâts psy feront peut être plus de dégâts que le virus.

"Alors il faut sourire et surtout respirer. Dans dix jours ça va être dur, on va avoir besoin de sourire", explique-t-il. 

Le prof de yoga/pilates reprend le dessus sur le philosophe. "Par la respiration on arrive à la détente et à l’introspection. Retrouver des forces c’est fondamental".

"Les messages que nous recevons de l’extérieur sont contradictoires et font peur. Alors, les vidéos sont primordiales car nous donnons des moments de respiration aux gens, en rapport avec nos compétences et de notre savoir-faire."
Xavier Goulpeau, prof de Yoga, met ses cours sur Youtube pour permettre au plus grand nombre de s'aérer l'esprit en période de confinement. / © Capture d'écran YouTube
Xavier Goulpeau, prof de Yoga, met ses cours sur Youtube pour permettre au plus grand nombre de s'aérer l'esprit en période de confinement. / © Capture d'écran YouTube

Des gestes de Yoga, aux notes de l'Opéra de Marseille 

En navigant sur les réseaux sociaux, quelques videos se déclenchent seules. C'est le cas sur la page FaceBook de l'Opéra de Marseille (et celle de l'orchestre Philarmonique de Marseille, l'orchestre de l'Opéra). Les musiciens offrent une minute de création sonore par instrument.

A l’appel, informel, de leur administratrice d’orchestre, les musiciens de l’opéra de Marseille ont été sollicités. La demande : se filmer en train de jouer.

Jean-Michel Ledain n’a pas hésité à "mettre sa plus belle chemise" , dit-il avec un sourire, à prendre son smartphone et son trombone pour détendre l’atmosphère.

"Je suis comme un lion en cage. Pour nous, c’est comme pour les sportifs de haut niveau, impossible de ne pas s’entraîner durant plusieurs semaines. Mais c’est compliqué de jouer en appartement et sans public !", détaille le musicien.

Jean-Michel avoue que le public lui manque. "Ca n’a plus de sens. Ce n’est pas comme un menuisier qui fait un meuble et voit le résultat; nous c’est de l’air… si personne ne nous  écoute, ça n’a plus de sens."

Les opéras sont déprogrammés, les réseaux sociaux leur permettent de rester en contact avec un public car, "sans public la musique vivante n’a pas lieu d’exister".  

Pour l’instant, trois musiciens ont joué le jeu, d’autres suivront dans les prochains jours. "Si cette vidéo permet aux gens de se changer les idées quelques minutes, alors c’est gagné".

Publiée par Orchestre Philharmonique de Marseille sur Jeudi 19 mars 2020

Leçon du jour, apprendre tout en s'amusant.

Entre la gestion de ses cours pour les CE2 et ses deux enfants, Julie de Cesare a pris le temps de nous donner ses liens favoris pour apprendre en s’amusant, pour les enfants du CP au CM2.

Pour cette institutrice à Marseille, en école primaire, cette période particulière va permettre aux enfants de développer des compétences nouvelles "comme la gestion du temps et l'apprentissage de la méthode. Ils vont gagner en autonomie !".

Et pas question non plus d'en faire trop. "Arrêtons de culpabiliser les parents : 45 min/1h le matin, et la même chose l’après-midi, à cet âge ca suffit !". Dont acte. 

Son site de référence en ce moment s'appelle Taleming, occupez les enfants.

"C'est un site collaboratif qui recense ce qui existe pour apprendre tout en s'amusant. On y trouve notamment des podcast sur la mythologie et les légendes, de format très court, à écouter, ce qui permet d'éviter les écrans". 

Dans cette mine d'or de sites et podcasts pour enfants, on retrouve aussi Les Odysses, créées par France Inter, pour permettre au 7/12 ans de se plonger dans les aventures des grandes figures de l'histoire.

Que se passe-t-il quand on mélange jardin abandonné 🌿, une vieille cahute fermée 🏚️, des rumeurs 💬 ? 🤔 Découvrez-le en écoutant notre dernière très p'tite histoire ! ⬇️⬇️⬇️

Publiée par Taleming sur Mardi 17 mars 2020

Les maths, un jeu d'enfants ! 

"Le site calculatice , pour s'entrainer au calcul mental, est pédagogique et tres ludique. Ne pas s'arrêter à son graphisme tres basique. Il est tres bien fait pour chaque niveau du CP au CM2", précise Julie De Cesare.

L'institutrice conseille avant tout aux parents de ne pas se disperser, et de ne pas s'angoisser. En primaire, chaque enseignant pourra rattraper le retard. "Inutile de rajouter une dose de stress supplémentaire !"

France TV met le paquet 

Lumni (anciennement France tv éducation) offre un accès à la culture et au savoir. La chaine propose aux enfants seuls ou accompagnés d’apprendre autrement et de prolonger les cours, de la maternelle au lycée.

France 3 met à disposition plusieurs séries, notamment "les grandes vacances":  A l'été 1939, Ernest et Colette, deux petits Parisiens, sont envoyés chez des grands-parents quasi inconnus à Grangeville, un village de la campagne normande. Leur séjour, qui devait durer quelques semaines, va en fait s'étendre jusqu'à 1944.

Et puis sur culturebox, l'Opéra se vit gratuitement. L'occasion de regarder en famille, Manon, Don Giovanni ou encore le ballet Le Lac des Cygnes qui seront tour à tour disponibles en libre accès.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus