A découvrir dans le Var : le moulin à huile du Partégal à La Farlède

Construit en 1384, le moulin du Partégal a survécu au temps. Aujourd’hui il concilie un savoir-faire ancestral et des équipements de haute technicité, et c’est pourquoi il est toujours en activité. Vous pouvez vous y rendre pour vous plonger dans l’histoire mais aussi pour gouter l’huile d’olive renommée qu’il produit.

Véritable petit bijoux du Var, ce moulin du XIVème siècle est situé au pied du mont Coudon, à La Farlède, une commune toujours ensoleillée dans laquelle vivent moins de 10 000 habitants.

14 pièces d’or pour un moulin

Construit durant le XIV siècle, il a été pendant de longues années laissé à l’abandon. L’ancien propriétaire échaudée par le crash boursier de 1929 exigeait d’être payé en pièces d’or pour la vente de son moulin. Sans hésiter, Fernand Ricca court à la banque pour en récupérer. 14 pièces d’or plus tard, il était devenu l’heureux propriétaire du moulin du Partégal. Sans se douter qu’il serait toujours actif 93 ans plus tard et qu’il serait l’une des attractions principales de cette partie du Var.

Quand les méthodes changent mais restent les mêmes

Si ce moulin est connu et reconnu c’est grâce à la qualité de son huile d’olive. La 4e génération de la famille de Fernand Ricca a su relever le challenge de la modernité tout en conservant un style de production traditionnel.

Cela a permis au moulin de remporter 2 Médailles d'Or au Concours de la Foire de Brignoles.

 Si à l’époque ce moulin fonctionnait avec une roue à aubes alimenté par un aqueduc gallo-romain, aujourd’hui c’est un moteur de 380 volts qui entraine les courroies, et les presses à bois se sont transformées en presses électriques.

Ce mode de trituration d’olives dégage des arômes d’un fruité noir et de champignons. Ce sont vraiment des arômes typiques à cette fabrication avec broyage de pierres en granit et d’une pierre à plat.

Guillaume Kauffman Propriétaire du moulin et petit-fils de Fernand RICCA

Le rendement est de 280 kg d’olives broyées en 1h30 contre 2 tonnes avec un système industriel. Mais comme tout le monde le sait l’important ce n’est pas la quantité mais la qualité surtout lorsque l’on parle d’huile d’olive !

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité