Bagnols-en-Forêt : “un scandale écologique”, des sacs plastiques polluent les abords de la décharge

Bagnols-en-Forêt (Var) : des sacs plastiques s'envolent de la décharge et s'accumulent dans la forêt. / © Emmanuel FÉLIX / FTV
Bagnols-en-Forêt (Var) : des sacs plastiques s'envolent de la décharge et s'accumulent dans la forêt. / © Emmanuel FÉLIX / FTV

Rouvert il y a un an, le site des Lauriers de la décharge de Bagnols-en-Forêt, dans le Var, pose encore bien des problèmes. Les déchets continuent de s'accumuler au-delà de la capacité du terrain et les Bagnolais se plaignent des odeurs qui s'échappent autant que des sacs platiques en errance.

Par Nesrine Slaoui

Un ballet de sacs plastiques s'envolent au milieu des arbres. Derrière la décharge de Bagnols-en-Forêt, les déchets sont emportés par le vent.

Frank Delage a filmé la scène avec son téléphone portable. À chaque pas, il énumère : "un paquet de chips, un sachet de fromage rapé, une bouteille d'eau... C'est un scandale écologique".
 

Depuis des mois les Bagnolais, comme lui, dénoncent les odeurs nauséabondes et l'amoncellement des détritus bien au-delà des grilles.
Bagnols-en-Forêt (Var) : Frank Delage ramasse les déchets qui se sont échappés de la décharge.
Bagnols-en-Forêt (Var) : Frank Delage ramasse les déchets qui se sont échappés de la décharge.

Une décharge qui déborde

La décharge des Lauriers, fermée en 2011 pour cause de capacité atteinte, a été rouverte il y a un an et elle déborde déjà.

Le Smiddev, le syndicat mixte du développement durable de l'Est-Var, a obtenu du préfet la surélévation du site 3 jusqu'en 2023.

En attendant, aucune autre solution n'est envisagée...

Le manque d'une usine de tri

Pour le maire, Bernard Juignet, c'est surtout un problème de tri et il n'hésite pas à pointer les habitants :

Les gens mettent les sacs plastiques dans leurs déchets et c'est une erreur.


"Un 4ème site de la décharge va être installé au Vallon des Pins d'ici 2023 et il sera complétement différent car gérer par la communauté de commune et non pas par le privé".

Ce site devrait compter notamment une usine de tri, qui coûtera près de 25 millions d'euros, pour ne ressortir que "30% de déchets" selon l'élu.

Le maire a espoir de voir les travaux commencer en 2021. Les déchets continuent leur chemin dans la nature, tombent dans les caniveaux et, en passant par les ruisseaux et les rivières, finissent dans la mer. 
 

Une nouvelle décharge beaucoup plus performante est donc prévue pour 2023.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus