Changement de vie : une ancienne éducatrice spécialisée du Var est devenue artisane

Changer de vie, c'est possible ! Cécile David était éducatrice spécialisée, elle est devenue artisane. / © France 3 Côte d'Azur
Changer de vie, c'est possible ! Cécile David était éducatrice spécialisée, elle est devenue artisane. / © France 3 Côte d'Azur

Changer de vie, Cécile David l'a fait. Après avoir travaillé auprès de personnes autistes pendant 18 ans, elle se consacre désormais à sa passion : les tissus anciens. 

Par Léa Bouquet

Pas évident de changer de vie. Pourtant, après avoir travaillé des années en tant qu'éducatrice spécialisée, Cécile David a fait ce choix. 

Elle est devenue créatrice et travaille désormais les tissus anciens aux côtés de sa belle-mère, également passionnée de couture. Toutes deux ont monté leur propre boutique, Les Cousardes, située dans la commune du Val dans le Var. 


D'une passion à une autre 


Cécile s'est toujours beaucoup épanouie dans son ancienne profession. La créatrice travaillait auparavant au sein de l'Association La Bourguette à la Tour d'Aigues, dans le Vaucluse. Elle aidait au quotidien des adultes autistes et psychotiques à trouver leur autonomie. 

Mais au bout de 18 ans, elle a ressenti le besoin de changement. "Même si on aime son métier, on peut s'essouffler quand même, confie-t-elle. Du renouveau était nécessaire". 

Cécile s'est donc lancée dans cette nouvelle aventure il y a cinq ans en accord avec sa belle-mère, Sylvie. "On se complète, explique cette dernière. Moi j'apporte ce que je sais depuis 40 ans, Cécile ses nouveautés et son audace, et avec ça on arrive à faire une bonne balance". 


Redonner vie aux canevas de nos grands-mères


Dans leur petit atelier, les deux femmes se sont spécialisées dans les revisites des canevas de nos grands-mères. Une fois extraits de leur cadre et dépoussiérés, ils servent de matière première à la création de nouvelles inventions artisanales, comme des sacs à main. 

Un sac à main, à partir des canevas de nos grands-mères. / © France 3 Côte d'Azur
Un sac à main, à partir des canevas de nos grands-mères. / © France 3 Côte d'Azur

Et même s'il n'est pas toujours facile de vivre de l'artisanat, Cécile préfère relativiser. "Je ne dis pas qu'on est millionnaire, mais je préfère baisser mon niveau de vie pour faire ça". Vivre de sa passion c'est donc possible, surtout avec un peu de sagesse. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus