• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Les opposants à la carrière de Mazaugues restent mobilisés

Les opposants à la carrière de Mazaugues restent mobilisés / © France 3 Côte d'Azur
Les opposants à la carrière de Mazaugues restent mobilisés / © France 3 Côte d'Azur

Après avoir épuisé tous les recours judiciaires, les opposants au projet de la carrière de Mazaugues, dans le Var, ont prévu de manifester de samedi 13 avril à Brignoles.

Par Pierre-Olivier Casabianca

Des défenseurs de l'environnement tentent d'empêcher, à Mazaugues, l'implantation d'une carrière sur un site classé Natura 2000 qui contient l'une des plus grandes réserve d'eau du Var. Tous les recours juridiques et légaux ont été épuisés, tous ont statué en faveur du projet, pourtant les opposants refusent de baisser les bras.

Selon les associations de protection de l'environnement, la perturbation est irréversible pour la flore mais surtout pour la faune du site.

"On va pouvoir trouver plusieurs espèces protégées au niveau européen. Dans les galeries souterraines de bauxites il y a des chauves-souris ; il ne pourrait donc pas être possible de faire une carrière sur ce site", explique Jonathan Vidal, président de l'association "Les trésors de Tourves".


Mais la plus grande inquiétude concerne la réserve d'eau estimée à 6 ou 7 millions de m3 qui a envahi les anciennes mines de Bauxite et leurs kilomètres de galeries.
Robert Durand, hydrogéologue, président d'Environnement méditerranée est très inquiet : "Cette carrière va écraser la plus grande réserve d'eau potable qui alimente le littoral varois et l'aire toulonnaise. Si on détruit cette réserve et qu'il y a de la sècheresse comment va t-on s'alimenter ?".


 Pour les dirigeants de la carrière, toutes les mesures ont été prises pour assurer une parfaite exploitation du site. "Toutes les études ont montré qu'il n'y avait aucune pollution possible. Notre procédé d'élaboration des granulats n'emploie aucun produits chimiques", explique Denis Luneau directeur de la société Audemard qui exploite le site de Mazaugues.
 


Les 1ers travaux d'extraction sont prévus à la fin de cette année.

 

Sur le même sujet

Alpes de Haute-Provence : la gestion Castaner passée au crible par la Chambre régionale des comptes

Les + Lus