VIDEOS. Habitations inondées, école fermée, rues encombrées... On fait le bilan après l'inondation à Pignans dans le Var

Après un orage violent mardi 24 août dans le Var, la commune de Pignans a subi de nombreux dégâts. On fait le point sur la situation au lendemain de ce phénomène météorologique aux conséquences inattendues.

"C'était une surprise pour tout le monde", s'étonne le capitaine des sapeurs-pompiers Olivier Pécot au lendemain des inondations à Pignans dans le Var. Un violent orage a déversé 150 mm d'eau en 1h30 sur la commune proche de Brignoles, mardi 24 août dans l'après-midi. 

Alors qu'ils étaient encore en train d'éteindre l'incendie de Gonfaron, les pompiers se sont précipités à Pignans pour assister les sinistrés.

Au cours de la journée, 20 personnes ont été évacuées. Huit personnes ont dû être relogées pour la nuit dans la salle communale car "leur logement était inhabitable", explique le capitaine. 

durée de la vidéo: 00 min 08
Des voitures ont été déplacées par la force de l'eau.

Selon lui, l'orage de grêle qui a précédé la pluie - "avec certains grêlons de la taille d'oeufs de pigeon" - a perturbé les évacuation des eaux pluviales, notamment au niveau de la gare. Le petit canal situé sous la voie de chemin de fer n'était "pas suffisamment dimensionné pour un événement de cette importance". 

Ce serait la raison pour laquelle l'eau est ensuite rapidement montée dans la rue principale. Elle est rentrée dans les habitations, les garages, les dépendances et a fait bouger les voitures. La circulation était coupée dans toute la commune pendant plusieurs heures.

Des garages inondés, une école fermée

Les pompiers ont d'abord porté assistance à des personnes bloquées dans leur voiture sur la départementale D97, dont la circulation a été coupée vers 16 heures. Ensuite, ils ont secouru des personnes qui s'étaient réfugiées au premier étage dans la rue principale.

Une femme a filmé les dégâts qu'elle a constaté dans son garage. En descendant au niveau du garage, elle a de l'eau jusqu'aux genoux et voit les décombres s'accumuler dans l'eau boueuse. 

durée de la vidéo: 01 min 27
Une habitante de Pignans filme les dégâts dans son garage après l'inondation.

Quelques infrastructures ont également subi cet orage violent. L'eau a infiltré la toiture de l'école maternelle Alphonse Daudet et le faux-plafond s'est effondré dans les parties communes.

"On pense que c'est le poids de la grêle qui a déformé la toiture et l'a rendue perméable à l'eau", indique Olivier Pécot, qui précise que la structure était aux normes et que ces dégâts ne sont pas dus à un "problème de conception".

D'autre part, la végétation et quelques arbres de la ville ont été complètement "mâchés par la glace".

"On attendait avec impatience cet orage parce que ça facilite les opérations d'extinction de feu pour l'incendie", explique le capitaine. Toutefois, "on ne s'attendait pas à cette intensité".

Le dispositif d'extinction du feu a été allégé sur la partie nord suite aux précipitations. Nous restons vigilants sur la partie sud.

Olivier Pécot du SDIS 83.

Les pompiers ont procédé à des opérations de pompage et de nettoyage jusqu'à 1 heure du matin dans la commune de Pignans. 140 hommes ont été mobilisés. 

Maintenant que le plus gros est fait, ce mercredi 25 août, ce sont les services municipaux et la population qui prennent le relais.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par France 3 Côte d'Azur (@france3cotedazur)

Dan la matinée de mercredi, la mairie déconseille aux habitants de consommer l'eau du robinet "en attendant les analyses de Véolia".

La commune a fait une demande d'état de catastrophe naturelle à la préfecture.

Une société va également effectuer bénévolement un vol en drône au-dessus de la ville pour constater les dégâts notamment sur les toitures.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo circulation économie transports environnement intempéries