CARTE. Feu maîtrisé, massifs des Bouches-du-Rhône et du Var fermés, routes ouvertes après l'incendie : on fait le point

L'incendie dans le Var a été annoncé comme maîtrisé ce lundi 23 août à 16h. Pour faire face au risque de nouveaux départs de feu, le Var mais aussi les Bouches-du-Rhône avaient fermé l'accès à l'ensemble de leurs massifs durant toute la journée.

Quelque 400 pompiers surveillaient de près encore ce lundi 23 août l'incendie dans le Var qui ne progressait plus. Des risques de reprise étaient toujours présents.

Nous ne sommes pas à l'abri de reprises, d'autant que le vent va se renforcer dans l'après-midi

a indiqué le capitaine Olivier Pecot à l'AFP.

A 16 heures, le SDIS 83 annonçait la nouvelle tant attendue : "le feu est maîtrisé. C'est à dire, qu'il est contenu dans son enveloppe actuelle grâce au travail des équipes au sol renforcées par des langages d'avion Dash pour constituer une barrière de retardant la plus étanche possible".

Ce soir, 400 sapeurs-pompiers restent mobilisés pour assurer la surveillance de la zone et poursuivre le traitement des lisières. Cette phase durera encore plusieurs jours.

Il nous faudra au moins une semaine avant de le déclarer +éteint+" --c'est-à-dire sans braises-- "en raison de l'ampleur de cet incendie

a ajouté le capitaine Pecot.

Point sur l'ouverture des axes routiers

Un point de situation sur l'ouverture des routes du Var suite aux feux de forêts est actualisé en ligne sur cette carte :

 

Ces incendies dans le Var ont détruit plus de 7100 hectares de forêt et causé la mort de deux personnes.

Alerte dans les Bouches-du-Rhône

Une alerte "incendie très sévère" était déclenchée dans les Bouches-du-Rhône ce lundi.

>>Depuis 17h30, plus de 180 secouristes du SDIS 13 sont en intervention sur la commune de Jouques pour un départ de feu. Les Canadair et avions Dash de la Sécurité civile sont sur place. 

La sécherese et le mistral faisaient craindre ce lundi des incendies dévastateurs en cas de nouveau départ de feu. Dans les deux départements Bouches-du-Rhône et Var, l'accès à l'ensemble des massifs a été interdit toute la journée.

"90 % des départs d'incendies sont d'origine humaine", précise-t-on chez les pompiers des Bouches-du-Rhône. La fermeture des massifs permet donc de réduire les risques de départ de feu et de ne pas mobiliser des pompiers sur l'évacuation de promeneurs.  

Les rafales de vent étaient annoncées à la mi-journée dans les Bouches-du-Rhône. L'ensemble des massifs sont donc fermés au public et tous les travaux y sont interdits depuis dimanche soir. 

Sur le qui-vive

Dans les Bouches-du-Rhône 468 pompiers sont prépositionnés en surveillance. Ils veillent tout particulièrement le littoral : la faible hydrométrie des plantes favorise les incendies.

Une soixantaine des pompiers des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence sont venus en renfort. Pour prévenir tout départ de feu, les forestiers sapeurs et les agents de l'ONF effectuent des rondes sur le terrain. 

Samedi, dans une zone proche du feu varois, un homme de 56 ans avait été interpellé alors qu'il avait "mis volontairement le feu à une parcelle de forêt", a indiqué le parquet de Draguignan.

Les pompiers ont rapidement pu éteindre ce sinistre. 

Ce mardi

Le risque est moindre mais reste délicat sur les massifs du Var. Les massifs des Monts toulonnais, des Maures et de l'Estérel seront en risque incendie sévère.

L'information journalière pour l'accès aux massifs forestiers exposés aux risques feux de forêts a été actualisée ce lundi à 18H.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie pompiers feux de forêt faits divers routes économie transports