À la prison de Draguignan, une formation à la restauration pour réinsérer les détenus

Afin de faciliter la sortie de prison et la réinsertion de ses détenus, la maison d'arrêt de Draguignan les forme à différents métiers, notamment ceux de la restauration. L'occasion de répondre à un secteur qui, dans le golfe de Saint-Tropez et ailleurs en France, est en tension et a du mal à recruter.

Au sein de la maison d'arrêt de Draguignan (Var), ils sont huit détenus à suivre "Food talent", une formation à la restauration.

"On va jouer sur un mélange de densités de divers jus plus ou moins épais", explique Matthias Momboisse, formateur au CFA Les 3 Caps situé à La Croix-Valmer. "On finalise ensuite le cocktail avec la décoration et on mettra un trait de grenadine vraiment à la fin."

Découverte

Cette formation est une découverte pour Justin, un des détenus de l'établissement dracénois. "À la base, je suis dans le froid et la climatisation. Le service, la cuisine et le bar, je ne connaissais pas."

À côté de lui, Alain, lui aussi incarcéré entre les murs de la maison d'arrêt, fait des mouvements avec une bouteille pour maîtriser les bases du flair bartending, le fait de savoir jongler tout en réalisant un cocktail.

J'apprends le métier sur le tas. Je n'ai pas suivi le cursus scolaire, donc il me manque pas mal de théorie que j'ai pu trouver dans la formation.

Alain, détenu

Pour Matthias Momboisse, le formateur, il s'agit d'"un échange, un partage". "On a quelques contraintes sur le matériel, le milieu, les conditions, mais le coeur même de la formation, la transmission, la réception, est palpable."

Formation rémunérée

Le but de cette formation rémunérée de trois mois : prévenir le risque de récidive et inculquer des valeurs par le travail.

Ce type de formation en prison, ça amène de la rigueur, de l'assiduité et de la ponctualité.

Pierre Pech, directeur adjoint de la maison d'arrêt de Draguignan

"On travaille aussi sur un savoir-être de base qui est indispensable pour la réinsertion des personnes", poursuit Pierre Pech, le directeur adjoint de la maison d'arrêt.

Food Talent est l'une des formations dispensées dans cet établissement pénitentiaire pour aider les personnes incarcérées à préparer leur sortie de prison et leur réinsertion. Une formation qui vise aussi à répondre à un secteur en forte tension depuis la pandémie.

Des formations "espaces verts" et "bâtiment" sont également dispensées afin que les compétences acquises par les détenus correspondent aux exigences du marché du travail local.

(Avec Nathalie Morin, à Draguignan)