• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Draguignan : saisie record de cannabis et de cocaïne, deux personnes déférées devant la justice

100 kg de cannabis, 50 gr de cocaïne et 46 000 euros ont été saisis / © PN 83
100 kg de cannabis, 50 gr de cocaïne et 46 000 euros ont été saisis / © PN 83

Les enquêteurs de la police nationale de Draguignan ont démantelé ce week-end un important réseau de trafic de stupéfiants sur l'aire dracénoise. 100 kg de cannabis, 50 gr de cocaïne et 39 920 euros ont été saisis. Quatre personnes interpellées mais deux seulement sont déférées devant la justice.

Par @annelehars

Vendredi 19 avril en fin d'après-midi, les enquêteurs de la police nationale à Draguignan ont démantelé un important réseau de trafic de drogue. "Suite à la surveillance menée, nous pensions initialement tomber sur un trafic localisé", nous précise le commissaire Béatrice Fontaine. La brigade anti-criminalité a donc mis au jour un trafic notamment dans le quartier Saint Joseph.

Quatre personnes ont été interpellées. Au domicile de l'une d'entre elles, une Dracénoise de 28 ans, qui se présente comme une nourrice se trouvaient 100 kg de cannabis et 50 gr de cocaïne. Selon les précisions du procureur de la République, "la drogue était conditionnée dans cinq sacs contenant des plaquettes de stupéfiants."

Pour le commissaire Fontaine, une affaire de cet ampleur"est rarissime sur l'Est-Var". L’importance de cette saisie a conduit le parquet à co-saisir les services de la BSU du commissariat de  Draguignan et de l’antenne de police judiciaire de Toulon. 
 

Les précisions du Procureur 



Les gardes à vue ont permis de préciser l’implication en qualité de fournisseur- grossiste dans la revente de stupéfiants dans les départements du Var et des Bouches du Rhône d’un individu âgé de 26 ans, déjà condamné par le passé  pour trafic de stupéfiants. 

"Une femme âgée de 28 ans apparaît à ce stade comme ayant eu un rôle de nourrice gardant les stupéfiants à son domicile pour le compte du trafiquant  interpellé, contre rémunération en argent ou stupéfiant en vue de sa propre  consommation", selon Patrice Camberou. Le procureur précise aussi que : "les concubins des deux principaux suspects, un homme et une femme âgés de 32 et 24 ans ont fait l’objet d’une mesure de garde à vue qui a été levée, leur rôle n’étant pas précisément établi à ce stade". 

Les deux principaux protagonistes identifiés à ce stade, le fournisseur et la nourrice, ont fait l’objet ce jour d’un déferrement au parquet de Draguignan en  vue de leur présentation devant un juge d’instruction dans le cadre d’une  ouverture d’information portant sur des faits de Trafic de stupéfiants. Leur  placement en détention provisoire a été requis.

L'enquête se poursuit "pour déterminer s'il s'agit d'un réseau et quelle en est l'ampleur" conclut le Procureur.
 

Sur le même sujet

Point Cult' : l'art contemporain pour tous ?

Les + Lus