Ce mardi 23 janvier, le parquet de Draguignan a fait savoir que le fils d'Eric Pélerin, suppléant du député RN Philippe Schreck, a été présenté "ce jour au juge d'instruction qui le mettait en examen du chef de tentative d'assassinat" sur son propre père.

Dimanche 21 janvier 2024, les militaires de la gendarmerie nationale sont intervenus à Régusse, dans le Var, un village situé à quelques kilomètres du Lac de Sainte-Croix, au domicile du suppléant du député de la 8e circonscription du département, Eric Pélerin. 

Les forces de l'ordre ont été appelées dans le "cadre d'un conflit familial", au domicile de la famille Pélerin. 

"Le fils de la victime, au moyen d'une arme à billes de type 'airsoft'", a tiré sur son père, précise le parquet. Ces armes de loisirs, utilisées dans les mêmes configurations que les pistolets de paintball, sont autorisées à la vente, mais interdites aux mineurs. Elles ne sont pas létales.

Eric Pélerin a été touché et blessé au visage, "lui occasionnant notamment une blessure à la joue". Il a été hospitalisé après avoir été pris en charge par les sapeurs-pompiers, "alors que ses jours n'étaient pas en danger".

Une enquête ouverte

L'enquête a d'abord été confiée à la brigade de recherches de Draguignan, "pour des faits de tentative d'assassinat, puis à la section de recherches de gendarmerie nationale", précise le document envoyé par Guy Bouchet, le procureur de la République adjoint du tribunal judiciaire de Draguignan.

Selon les informations de nos confrères de France Bleu Provence, le fils d'Eric Pélerin, la victime, est âgé de 40 ans et réside en région parisienne.

Il a été dans un premier temps placé sous le régime de la garde à vue et entendu par les militaires.

L'auteur des faits a été présenté ce mardi 13 janvier au juge d'instruction qui l'a mis en examen du chef de tentative d'assassinat.

"Dans l'attente de sa présentation devant le juge des libertés et de la détention, ce dernier était incarcéré" conclut le parquet.