Renaud Muselier souhaite la création d’un 10e Parc naturel régional pour la plaine des Maures dans le Var

Publié le Mis à jour le

Et de 9. Ce dimanche 15 mai, le président de la Région Renaud Muselier a inauguré un nouveau Parc naturel régional, au Mont-Ventoux, et en a profité pour exprimer le souhait de voir la plaine des Maures prochainement encadrée par cette classification.

Le président de la Région Sud, Renaud Muselier, s’est livré, dimanche 15 mai, à une inauguration dominicale, l’aboutissement d’un travail de 10 ans a-t-il tweeté.   

Il était présent à Savoillans, dans le Vaucluse, pour réaliser l'inauguration du Parc naturel régional du Mont-Ventoux.

Mais c’est bien dans le Var que la prochaine inauguration de ce type pourrait avoir lieu. Renaud Muselier a en effet confié à l’Agence France Presse vouloir protéger les terres parties en fumée de la plaine des Maures, dans le Var, où plusieurs milliers d’hectares ont brûlé en août dernier.

C’est là que l’emblème du département du Var, la tortue d’Hermann – qui est une espèce endémique présente depuis 2 millions d’années – vit en grande partie.

On compterait entre 2 et 10 animaux de cette espèce menacée et protégée au mètre carré, dans cette partie du département. Les tortues d'Hermann avaient payé un lourd tribu lors du ravage par les flammes de ces quelque 7000 hectares, il y 'a moins d'un an, où un grand nombre d'animaux avaient été pris en charge, notamment au Village des Tortues de Carnoules.

"A tout malheur, il y a un bien. Après l'incendie, ils ont réalisé que s'ils avaient été dans un parc, ils auraient eu plus de gardes, plus de moyens financiers, plus de pompiers", a estimé Renaud Muselier, qui a promis de faire de la planification écologique un pilier de son deuxième mandat régional.

Une nouvelle corde à "l'arc intérieur"         

La création d'un PNR sur cette plaine, dans l'arrière-pays de Saint-Tropez, permettrait d'être un nouvel atout pour ce territoire, et de "boucler un arc intérieur" avec une succession de parcs protégés, du Mont-Ventoux jusqu'au Mercantour, explique Renaud Muselier.

"Ce développement pour protéger ma région, je peux le faire par l'intermédiaire d'une organisation des parcs qui fédère toutes les activités et démultiplie l'argent investi" a continué le président de la Région.

La plaine des Maures, qui est actuellement une Réserve naturelle nationale, pourrait se voir dotée de moyens supplémentaires avec cette appellation de Parc naturel régional, et rejoindre la soixantaine d'aires de ce type en France - métropolitaine et ultramarine. 

-Avec AFP