VIDEO. Dans le Var, des fusils de paintball pour détruire les nids des frelons asiatiques

Basée à Draguignan (Var), une entreprise d'extermination des nuisibles utilise des fusils de paintball pour détruire les nids de frelons asiatiques, avec des billes spécifiques pour détruire les nids.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Nous sommes bien loin du jeu entre amis. Ici, les fusils de paintball sont une arme pour exterminer les frelons asiatiques. Les billes bleues et noires parviennent à percer et à détruire les nids, tandis que les billes vertes et orange permettent de tuer définitivement le nuisible en libérant un insecticide.

80 nids détruits depuis le printemps

Une technique redoutable pour les techniciens de l’entreprise Brunel 3D, puisqu’elle leur permet d’atteindre des cibles parfois nichées à 40 mètres de hauteur et ce, en toute sécurité : "Ils ne vont pas nous attaquer parce qu’ils n’ont pas vraiment compris d’où ça venait mais il faut toujours prendre des précautions parce qu’il y a un danger de mort", informe Laurent Brunel.  

Depuis le printemps, ces professionnels ont détruit 80 nids grâce au paintball. Un frein important dans la prolifération de cet insecte orange et noir, quand on sait qu’un seul nid donne naissance l’année suivante à des dizaines de nouvelles colonies.

L'insecte prolifère particulièrement depuis une vingtaine d'années en France, mais aussi en Belgique, en Angleterre, en Espagne ou au Portugal.

Tueur d’abeilles

Arrivé en France en 2004 dans le Lot-et-Garonne, le frelon asiatique est aujourd’hui présent dans toutes les régions du territoire. Redoutable prédateur pour les insectes, il met en danger toute la biodiversité.

Sa cible privilégiée : les abeilles, particulièrement touchées cette année dans la région à cause de la sécheresse et de la douceur automnale.