VIDÉO. Dans le Var, des sacs plastiques s'envolent de la décharge et s'accumulent dans la forêt

Mi-novembre, le journaliste militant Hugo Clément dénonçait à travers une vidéo la pollution autour de la décharge de Bagnols-en-Fôret dans le Var. Des sacs plastiques, tout autour, jusque dans le massif de l'Estérel. Deux semaines après, une équipe de France 3 Côte d'Azur est retournée sur les lieux, la situation est effectivement consternante et n'a pas changé.

L'affaire n'est pas nouvelle, mais quand le journaliste, Hugo Clément publie une vidéo pour annoncer son enquête sur l'enfouissement de nos poubelles et pointe du doigt une aberration dans le Var, elle prend une autre ampleur.

À travers cette vidéo, l'influenceur écolo dénonçait le fonctionnement d'une décharge du Var à Bagnols-en-Forêt avec des sacs plastiques qui s'envolent... en pleine forêt !

Deux semaines après, une équipe de France 3 Côte d'Azur est retournée sur les lieux, le constat est édifiant. 

En quelques secondes, ce 5 décembre, on peut prendre l'ampleur du problème :

@france3paca La décharge des Lauriers de Bagnols-en-Forêt (Var) déborde, ce sont des déchets recyclables qui ont été enfouis et qui s'envolent avec le vent pour aller polluer la nature. Images, ce 5 décembre, de Maxime Meuneveaux pour France Télévisions. #var #pollutionplastique #dechets #decharge #plastique #foret @Hugo Clément ♬ son original - France3Paca

Le site est en plein cœur de l'Estérel, ici, le sol est jonché de plastiques et même par endroits, des sacs accrochés aux arbres. Des déchets qui proviennent de la décharge du Vallon des Lauriers.

Depuis 2019, elle reçoit les détritus de l'est du Var. Mais à chaque épisode venteux important, tout s'envole. Ces détritus sont régulièrement ramassés, mais pour le maire de la commune, c'est insuffisant.

Pour le René Bouchard, le maire (Sans étiquette) "il faut aller au-delà des limites de la décharge et ramasser tout ce qui est passé sous les arbres et dans les caniveaux pour éviter que lors d'un épisode venteux que tout cela soit emmené vers la mer."

Pourtant, à chaque épisode venteux, tout s'envole. 

Nous avons ici un phénomène de vents tourbillonnants, on a pas tout le temps la même direction du vent, ce qui fait que quand on a des rafales à 100 voire 150 KM/h, les déchets partent en tourbillon et c'est très compliqué à arrêter.

Natacha Fleury, directrice du SMIDDEV (Syndicat mixte du développement durable de l'est-Var), exploitant du site des Lauriers

Un problème que ne connait pas le site d'enfouissement des Vallons des Pins pourtant situé juste à côté et ouvert en mars 2022.

Ce site de la décharge (stockage de déchet non dangereux) est géré, cette fois, par les communes regroupées en société publique locale (SPL) comprenant : Les Adrets, Bagnols-en-Forêt, la communauté d'agglomération du pays de Fayence et de la Dracénie, Fréjus, Saint-Raphaël, Puget, Roquebrune, et quelques communes des Alpes-Maritimes.


Ici, des filets de 6 mètres de haut entourent le site et un système de piégeage limite les envols.

Nous avons des cages "anti-envol" spécialement adaptées pour ce type de problème. On les met en place en fonction du sens du vent pour que les envols soient tout simplement piégés.

Frédéric Sebillotte, directeur d'exploitation site d'enfouissement du Vallon des pins

Le maire, René Bouchard, explique, dans une vidéo de présentation, que "le bassin de vie de 400 000 habitants nécessitaient une extension du site existant. L'installation à proximité permet de réduire les coûts de transport et donc le coût des déchets".


Le Vallon des Lauriers va encore fonctionner quelques mois, il sera ensuite remplacé par cette usine de tri et de valorisation actuellement en construction sur le même site.

En 2024, elle pourra accueillir 66 000 tonnes de déchets par an. Le problème des sacs plastiques en pleine forêt devrait alors être résolu.

Le site du Vallon des Pins est ouvert au grand public sur réservation.

Avec Alexandre Dequidt.