VIDÉO. Le préfet du Var annonce la fermeture d'une décharge illégale à Puget-sur-Argens

La préfecture du Var a décidé de prendre des mesures pour fermer une décharge où les déchets du BTP s'amoncèlent depuis des années. L'entreprise qui gérait le site a été condamnée, plus d'une centaine de milliers de mètres cubes de déchets y sont laissés à l'abandon.

Depuis des années, les déchets s'entassent sur le terrain d'une société qui a été installée dans la zone artisanale de Puget-sur-Argens, la commune située au nord de Fréjus, dans le Var.

Bidons, pneus, gravats et autres plastiques jonchent le terrain, à même le sol. La décharge n'est pas couverte, et n'est plus surveillée par l'entreprise qui en avait la charge. 

Ce jeudi 30 novembre, le préfet du Var Philippe Mahé a décidé de prendre des mesures. "J'ai considéré que, pour des raisons de salubrité, pour des raisons également de bonne gestion des déchets du bâtiment et des travaux publics, il fallait fermer", a-t-il expliqué à une équipe de France 3 Côte d'Azur.

Pour éviter que les personnes indélicates ne viennent y déposer leurs déchets, il avertit : 

Les forces de sécurité dresseront des procès-verbaux si un certain nombre de personnes viennent déposer des déchets dans cette décharge.

Philippe Mahé, préfet du Var

Les contrevenants sont susceptibles de faire l’objet de poursuites pénales à l’initiative du Parquet de Toulon.

La société en liquidation judiciaire

Il y a bientôt un an, la mairie a obtenu la condamnation du propriétaire de la décharge, aujourd'hui placé en liquidation judiciaire. La société Azura BTP, précédemment appelée Amaray BTP, a traité des déchets du BTP sur ce site du boulevard du commerce pendant des années.

"Malgré plusieurs rappels à la loi du préfet du Var, elle est restée en fonctionnement irrégulier en accumulant sur site plus de 100 000 m³ de déchets. Face à l’urgence, et constatant la liquidation judiciaire de la société, des mesures conservatoires suivantes ont été notifiées par le préfet à l’administrateur judiciaire en charge de la gestion de la société, pour stopper cette activité illégale" a fait savoir la préfecture varoise.

La fermeture du site a été actée, avec "la mise en place de scellés sur les accès par la force publique en lien avec le Procureur de la République". L'évacuation immédiate des déchets dangereux a été ordonnée. 

Les entreprises du BTP qui ont entreposé des déchets sur ce site sont invités à prendre contact avec
l’Unité départementale de la Direction régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du
Logement (la DREAL) "afin d’organiser les circuits des futurs dépôts vers des sites appropriés et
autorisés" détaille l'autorité préfectorale.

L'entrepreneur devait évacuer ces déchets et remettre le site en état, mais rien n'a été fait pour le moment.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité