• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Les experts du village des tortues de Carnoules déplorent la mort de 900 animaux à Madagascar

Des centaines d'animaux sont morts. / © Le village des tortues de Carnoules
Des centaines d'animaux sont morts. / © Le village des tortues de Carnoules

Les autorités ont saisi près de 11.000 tortues à Madagascar sur la commune de Tuléar. Les vétérinaires du village des tortues ont identifié les virus qui sont à l'origine de la mort de 900 reptiles.

Par Catherine Lioult

Quand les autorités malgaches découvrent 10.976 tortues rayonnées, de l'espèce Astrochelys radiata sur la commune de Téluar à Madagascar, les reptiles sont entassés dans les pièces d'une maison, déshydratés et dénutris. Ils sont destinés être vendus comme viande dans les pays asiatiques, ou encore comme animaux de compagnie
Dépêchés sur place, les experts du village des tortues de Carnoules découvriront une situation sanitaire déplorable.

900 animaux ont péri / © Village des tortues
900 animaux ont péri / © Village des tortues

 

900 tortues mortes


Plusieurs centaines de tortues sont mortes. Les responsables ?  Des ranavirus et des picornavirus très dangereux qui potentiellement peuvent exterminer la totalité de la population.


Les experts varois ont donc établi leur diagnostic et lancent un cri d'alarme. Ils parlent de gâchis et demandent que cesse le braconnage.

 


Les mesures en place


Les tortues mortes sont incinérées. / © Village des tortues de Carnoules
Les tortues mortes sont incinérées. / © Village des tortues de Carnoules

A Mangily, les spécialistes sont obligés de se protéger avec des gants, des masques pour éviter d'être en contact avec ces virus portés par les tortues. Ils ont isolé les enclos, ils ont aussi purifié la clinique. Les cadavres d'animaux sont incinérés et tout est fait pour sauver les reptiles qui peuvent l'être. 

L’Astrochelys radiata

L’Astrochelys radiata, aussi appelée tortue rayonnée ou étoilée du fait du dessin qui orne sa carapace, est endémique de Madagascar. Mise en péril par la déforestation, elle est aussi menacée par le trafic. En trente ans, la population a été divisée par quatre, passant de plusieurs millions de tortues dans les années 1980 à quelques centaines de milliers
environ aujourd’hui.

A lire aussi

Sur le même sujet

Live French Fuse

Les + Lus