Anniversaire du drame de Malpasset à Fréjus : les hommages aux 423 victimes

La Ville de Fréjus rend hommage aux 423 victimes de la rupture du barrage de Malpasset le 2 décembre 1959. / © Véronique Varin FTV
La Ville de Fréjus rend hommage aux 423 victimes de la rupture du barrage de Malpasset le 2 décembre 1959. / © Véronique Varin FTV

21h13 le 2 décembre 1959. L'heure et le jour de la rupture du barrage de Malpasset près de Fréjus. La catastrophe fera 423 victimes et laisse aujourd'hui encore un souvenir violent dans l'esprit des Varois et au-delà. Une grande cérémonie de commémoration.

Par Anne Le Hars

Il y a soixante ans, Fréjus a été le théâtre d’une des plus importantes catastrophes nationales, causée par la rupture du barrage de Malpasset. Aujourd’hui, la souffrance est toujours présente mais a laissé peu à peu la place aux échanges et à la transmission aux nouvelles générations. 

Sur le site même des vestiges du barrage, une marche du souvenir était prévue ce dimanche 1er décembre. Elle a été anulé à cause des intempéries.

Un dépôt de gerbe a eu lieu au pied du gisant au monument au mort, en présence des autorités et de survivant de la catastrophe dont fait partie Gérard Ferro, le fils du gardien du barrage de Malpasset. Il n'avait que 3 ans lors de cet évènement dramatique. Il avait pu s'enfuir avec ses parents, justement parce que son père était le gardien. Ce moment, il ne l'oubliera jamais.

Gérard Ferro
Gérard Ferro, fils du gardien du barrage de Malpassert

Le soir du 2 décembre 1959, après 15 jours de pluies intenses sur la région. la rupture du barrage de Malpasset a provoqué une vague de 50 mètres de haut.
Un récit qui fait froid dans le dos. 
 


Quelque 400 enfants issus des écoles élémentaires de Fréjus, qui ont travaillé ce pan particulier de l’histoire de leur ville, étaient sur place et ont entonné des chants en mémoire des victimes

 

Une exposition : "Malpasset, 60 ans après…"

Pour cette exposition, il faut noter la nouvelle scénographie de la salle Malpasset du musée d’Histoire locale et la mise à disposition d’un dispositif multimédia. 
 

Depuis le 8 novembre, la Villa Aurélienne accueille une vaste exposition basée sur les documents et témoignages de l'époque.
Pour les membres de l'association "A.C.C. Malpasset" qui est à l'intiative de ce temps fort : "cette exposition souhaite présenter et vous faire partager les traces du drame qui sont pour nous comme une mémoire vivante hors du temps."
Accès libre.

Lundi 2 décembre ► Journée du souvenir

  • Cérémonies du souvenir au Gisant, au cimetière et messe à la Cathédrale

  • Inauguration de la salle Malpasset et d’une exposition au musée d’Histoire locale

  • Concert Hommage à la Cathédrale.

Programme détaillé :

"Nous avons voulu que ces commémorations marquent l'esprit des Fréjusiens et de tous. Monsieur le Maire a répondu à nos attentes et a mis à notre disposition de nombreux services. Je suis heureuse que tous ces projets se concrétisent", souligne Simone Mercier-Infantolino, la présidente de l'association ACC Malpasset.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus