• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Découverte : le jardin trentenaire du Domaine du Rayol

Le jardin et les hommes, un reportage inédit sur le jardin du Rayol Canadel à voir mercredi 23 janvier après le Soir 3 sur France 3 Provence-Alpes Côte d'Azur / © Sophie Accarias-France 3
Le jardin et les hommes, un reportage inédit sur le jardin du Rayol Canadel à voir mercredi 23 janvier après le Soir 3 sur France 3 Provence-Alpes Côte d'Azur / © Sophie Accarias-France 3

Le Domaine du Rayol fête ses 30 ans cette année. Situé sur la commune du Rayol-Canadel-sur-Mer, ce jardin de 20 hectares au bord de la grande bleue permet aux visiteurs de voyager à travers les climats méditerranéens de la planète. Découverte. 
 

Par June Raclet

Face aux îles d'Or, le domaine du Rayol s'étend sur 20 hectares de collines, jusqu'à la mer. Marcher dans ce jardin, c'est traverser plus de 100 ans d'histoire et comprendre que " pour faire un jardin, on a besoin d'un morceau de terre et de l'éternité ".

7 jardiniers travaillent à temps plein au domaine. / © Sophie Accarias / France 3.
7 jardiniers travaillent à temps plein au domaine. / © Sophie Accarias / France 3.


L'histoire du domaine 

Au début du 20e siècle, le domaine appartient au richissime Alfred Courmes. Sa femme et lui font construire une immense villa aux formes généreuses face à la mer en 1908. Une vingtaine d'années plus tard, s'ajoutera une seconde maison plus intimiste, dans l'autre partie du jardin. 
 

A la mort de son mari, Thérèse Courmes vend les biens, et l'avionneur Henri Potez les rachète. Puis, le Conservatoire du littoral acquiert le domaine en 1989, pour 20 millions de francs, un quart de son budget de l'époque
 

Les jardins de la Méditerrannée

Dans son écrin de verdure, le Domaine du Rayol propose un voyage à travers les climats de la Méditerranée : Chili, Afrique du Sud, Australie ...
 

Le créateur du jardin, Gilles Clément, s'éloigne des standards ordonnés de type "jardin à la française". Ici, il a voulu entretenir une sorte de jardin planétaire, où tout semble un peu fouilli, mais naturel.

La main de l'homme y est quand même bien présente : 7 jardiniers travaillent à temps plein au domaine.
 

Le terrain de jeu des peintres 

La peintre Ninon Anger a fait du jardin son sujet principal depuis une trentaine d'années. Le domaine est ouvert 364 jours par an, et Ninon Anger ne s'est pas privée d'y venir pour poser son chevalet:

Toutes les saisons sont belles ici. Il n'y a pas beaucoup de monde, on est hors du temps et de l'espace quand on est dans cet endroit.

 

Le vieil eucalyptus, emblème du domaine

Le plus vieil eucalyptus du domaine, probablement planté en 1926 par la famille Courmes, est atteint d'un champignon. Les jardiniers doivent couper les branches les plus atteintes pour qu'il continue à vivre, à plus de 30 mètres de haut. 


Pas sûr qu'il puisse guérir un jour, mais il vous reste un petit peu de temps pour aller le découvrir, ou lui rendre une dernière visite. 
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Jean-Pierre Vassallo, maire de Tende

Les + Lus