Municipales 2020 : les 3 points à retenir du débat à Fréjus

REPLAY : Découvrez ou revivez le débat sur les élections municipales de Fréjus. Rassemblement National, base nature, finances publiques, urbanisme, voilà quelques thèmes qui sont abordés lors du débat, animé par Nathalie Layani et Henri Migout. 

Municipales 2020 : débat à Fréjus animé par Nathalie Layani et Henri Migout.
Municipales 2020 : débat à Fréjus animé par Nathalie Layani et Henri Migout. © FTV
REPLAY
 

5 contre 1

Les listes sont à présent officielles, 6 candidats sont déclarés au lieu de 8 au départ. Annie Soler ayant fusionnée avec Emmanuel Bonnemain (LDVC) et Joël Hervé (gauche) abandonné au profit de Julien Poussin (pour éviter "une division plus grande" des voix "républicaines" selon lui). 

A cinq contre un, les candidats critiquent le bilan du maire sortant. Si aucun accord n'est pour l'instant trouvé, une fusion n'est pas exclue au second tour pour éviter, comme en 2014 la division des voix au profit du Rassemblement National. pour l'instant chaque candidat veut y croire. Un sondage IFOP pour Nice matin plaçait David Rachline en tête dès le premier tour et Laurence Fradj en deuxième position. a noter que le sondage a été réalisé en février avec 8 listes proposées. Rien est donc écrit d'avance, les candidats vont essayer de se démarquer pour emporter le plus de suffrages possible. 

Les opposants de droite et de gauche partage le même constat : Fréjus est un laboratoire pour le Rassemblement National. Richard Sert, l'ancien premier adjoint, prête des ambitions nationales à David Rachline.

Le maire était absent pendant 6 ans, c'est moi qui gérais la ville en son absence -Richard Sert (LDVD)

David Rachline (LRN) s'est défendu, niant ces accusations et réaffirmant son envie de s'investir pour Fréjus.

Les finances de la ville

Premier thème, premières attaques du bilan du maire sortant David Rachline. Ce dernier, met exergue le repect de ses promesses (baisse de la dette et maintient du taux d'imposition) alors que ses opposants critiquent la méthode. 

Vous avez dilapider le patrimoine de la ville - Julien Poussin (LDVG)

Pour Michel Nore (LDVD), et sa liste dite, citoyenne : "il n'y a plus d'argent, ni de terrain, la situation est dramatique". La encore, le maire sortant défend son bilan. Selon lui la baisse de la dette était une priorité, il faut "maintenir le cap". 

La Base Nature 

Point clivant de la mandature, le projet de requalification de la base nature, a occupé une bonne partie du débat. Richard Sert est le seul a souhaiter la réalisation du projet (aquarium, hôtel de luxe) et juge le maire sortant "trop frileux". De son côté, David Rachline veut organiser une consultation auprès des fréjusiens. Tous veulent préserver les 40 hectares de verdures, c'est la zone urbanisée qui fait polémique. Julien Poussin est pour un pôle d'enseignement des métiers de la mer. Laurence Fradj, Michel Nore et Emmanuel Bonnemain ne veulent pas non plus d'investisseurs privés sur cette zone. La candidate LR propose un concours d'architecte qui présenterait plusieurs projets aux fréjusiens. 
 

Le contexte

A Fréjus, David Rachline (Front national) a remporté les élections de 2014, dans une triangulaire, au second tour avec 45.55 %. Les deux listes de droite menées par le maire sortant de l'époque, Elie Brun (Divers Droite 24.01 %) et Philippe Mougins (Union de la Droite 30.43 %), avaient refusé de fusionner. La droite divisée, a laissé sa place au candidat frontiste.

Le Front National, s'installait alors dans une ville de plus de 50 000 habitants. L'objectif pour le jeune maire était de faire de sa ville un exemple de bonne gestion. Le parti de Marine Le Pen souhaitait démontrer que le Front National, devenu Rassemblement national pouvait gérer des grandes villes. 

Aujourd'hui le maire sortant, David Rachline se présente à sa propre succession avec le soutien de son parti (dont il est membre du bureau national) mais sans étiquette.  Il est critiqué par son ancien premier adjoint, Richard Sert, qui s'approprie une partie du bilan du maire et mène une liste sans étiquette. 

Pour la droite, Les Républicains ont investis Laurence Fradj. Cette cheffe d'entreprise se présente pour une liste d'union des droites avec le soutien de LREM et l'UDI. En face une autre liste de droite s'est constituée avec Emmanuel Bonnemain qui vient, tout récemment, de fusionner avec la liste d'Annie Soler. 

En 2014, la candidate de gauche, Elsa Dimeo s'était retirée. Pour les élections municipales de 2020, Julien Poussin veut incarner l'union des écologistes et de la gauche. 

Enfin Michel Nore, chef d’entreprise et Président du syndicat de l’hôtellerie de plein air, mène une liste citoyenne. 

France 3 organise des débats dans plus de 200 villes de France à quelques jours du premier tour des élections municipales.


Retrouvez l'ensemble de ces rendez-vous sur notre carte interactive : 

Fréjus, les forces en présence

 

Les élections européennes 2019 à Fréjus

Le Rassemblement national est arrivé en tête avec 39,18 % des voix. En deuxième position: La République en marche et le Modem avec 21,15 %. Derrière,  Les Républicains rassemble 8,89% des voix. Europe Ecologie les Verts arrivent en quatrième position avec 6,28%. Enfin Debout la France 4,27%.

Les élections présidentielles de 2017 à Fréjus

Aux élections présidentielles, Marine Le pen rassemblait 50,71 % des voix au second tour et Emmanuel Macron : 49,29 %

Fréjus, les chiffres clés 


Population (2016)

53 168 (en 2016)/ 23 629 (1968)

Naissance / Décès (2018)

577 (domiciliées) vs 583 décès (domiciliés)

Revenus (2016)

Le revenu médian est de 19 929 soit 1661 euros par mois. Le taux de pauvreté est de 18%
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections rassemblement national marine le pen les républicains la république en marche