• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Eclosion du premier oeuf de la tortue marine venue pondre sur la plage de Fréjus

Des bébés tortues relâchées sur une plage. / © CHAIDEER MAHYUDDIN / AFP
Des bébés tortues relâchées sur une plage. / © CHAIDEER MAHYUDDIN / AFP

Le premier oeuf de la tortue marine qui avait pondu sur une plage de Fréjus en juillet dernier a éclos dans la nuit de jeudi à vendredi.

Par avec AFP

"Une première petite tortue a rompu sa coquille", indique cet organisme qui surveillait depuis le mois d'août ce phénomène rarissime sur les côtes varoises. La tortue était quasiment sortie vendredi après-midi, tandis qu'une autre commençait tout juste à casser sa coquille à son tour.
 

70 jours d'incubation


Cette première éclosion intervient après 70 jours d'incubation. Depuis quelques jours, en raison d'une baisse significative des températures (jusqu'à 9°C la nuit), les responsables de la surveillance avaient pris la décision de déplacer les 78 oeufs dans un local situé à proximité où ils ont été mis en couveuse. 

L'éclosion peut prendre entre trois et cinq jours"


pour l'ensemble de la couvée, précise Sidonie Catteau, la référente locale du RTMMF et chargée de mission à la fondation Marineland d'Antibes, qui indique que "l'objectif est ensuite de relâcher toutes les tortues vivantes sur la plage" pour qu'elles prennent la direction de la mer, leur milieu naturel.

Une première sur les côtes varoises


Jusqu'à ce jour, aucune ponte arrivée à terme n'avait jamais été référencée sur les côtes varoises, la tortue Caretta Caretta, dite Caouanne, une espèce protégée, ayant pour principales zones de nidification la Grèce, l'Italie ou la Tunisie. Le 22 juillet, une touriste avait observé au petit matin, sur la plage de Saint-Aygulf très fréquentée par les touristes l'été, le manège d'une tortue adulte venue pondre dans le sable avant de repartir en mer.

Dix jours plus tard, le RTMMF était intervenu pour sécuriser et surveiller le nid, avec l'aide notamment de la fondation Marineland et de la commune. Puis, il y a une dizaine de jours, devant, déjà, une baisse des températures, les oeufs avaient placés dans une boîte isolante pour les préserver du froid. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Karine Jouglas (06)

Les + Lus