VIDEO - Un policier blessé à l'oeil pendant une nuit de violences urbaines à Fréjus

Publié le Mis à jour le
Écrit par AM, Grégory Bustori
Des violences urbaines et plusieurs départs de feu ont eu lieu dans la nuit du 4 au 5 novembre dans le quartier de la Gabelle à Fréjus.
Des violences urbaines et plusieurs départs de feu ont eu lieu dans la nuit du 4 au 5 novembre dans le quartier de la Gabelle à Fréjus. © Unité SGP Police Var

Le quartier de la Gabelle à Fréjus a vécu une nuit difficile. Jeudi 4 novembre, dès 22h30, une trentaine d'individus ont tenté d'incendier un mât de vidéosurveillance. Les forces de l'ordre ont été dépêchées sur place. Un policier à été blessé à l'oeil droit. Trois interpellations ont eu lieu.

Dans ce quartier de Fréjus, le problème est connu et récurrent. 

Une trentaine de jeunes a affronté des policiers pendant la nuit de jeudi à vendredi dans différents endroits du quartier de la Gabelle. Sur le rond-point à l'entrée du quartier, près d'un immeuble en construction où un incendie a été déclenché, sur un autre rond-point une voiture a été brûlée. A chaque fois le matériel urbain est endommagé et les caméras de vidéosurveillance sont prises pour cible. 

Au début, les policiers étaient en sous-effectif, une dizaine seulement. Puis les renforts sont arrivés de Draguignan et de Toulon. 

Mâts de vidéosurveillance en béton armé

Lors de cette nuit lors des violences urbaines, un policier a été gravement blessé à l'oeil droit.

Le maire RN de Fréjus, David Rachline s'indigne de cette situation qui n'est pas nouvelle : "vous avez 30 voyous qui sèment la terreur dans un quartier de 5.000 habitants où l'immense majorité des habitants n' attendent qu'une seule chose de l'état, c'est de pouvoir vivre tranquilles car l'immense majorité est paisible, travaille, fait des études. On a 50 voyous et l'état est incapable de les mettre hors d'état de nuire."

En Mai dernier déjà, des commerçants avaient été victimes d'actes de vandalisme pendant une nuit de violences.  

Le maire précise qu'il continuera à renforcer les mâts de vidéosurveillance en béton armé, les seuls qui résistent aux attaques avec des engins de chantier. 

Dans un Tweet, il a apporté son soutien aux forces de l'ordre, les policiers municipaux et nationaux, qui se sont mobilisés jeudi soir. 

"Reconquérir le quartier"

Des violences condamnées également vendredi soir par les autorités : "Le préfet condamne avec fermeté les nouvelles violences survenues à la Gabelle et réaffirme la détermination de l’État à reconquérir ce quartier. (...) Ces violences urbaines ont une nouvelle fois pour origine une tentative de destruction d’une caméra de surveillance. Elles sont le fait d’un petit nombre d’individus souvent très jeunes. La multiplication des violences à la Gabelle depuis plusieurs mois n’entame en rien la détermination de l’État à reconquérir le quartier pour lui redonner le calme et la sérénité auxquels aspirent ses habitants."

"La prévention est l'autre volet essentiel" 

Autre réaction, celle de Julien Poussin, conseiller Municipal de Fréjus (Union des écologistes et de la gauche) :  "au niveau local, force est de constater qu'il n'y a jamais eu autant d'incidents graves de sécurité depuis que M. Rachline est Maire et ça ne concerne, hélas, pas que le quartier de La Gabelle."

L'élu insiste sur la prévention : "outre la répression du trafic de drogue qui doit être amplifiée- la prévention est l'autre volet essentiel, pour cela il faut absolument réinstaller un centre social au cœur du quartier et non à l'extérieur, faire de la prévention dans les écoles, collèges, lycées sur les ravages de la drogue et renforcer les montants des amendes pour les consommateurs. Pas de consommateurs, pas de trafic."

Saisie de tupéfiants et de vélos volés

Des émeutes qui ne sont pas nouvelles dans ce quartier populaire de Fréjus. Dans un communiqué, la préfecture du Var précise que la police nationale a engagé des actions contre le trafic de stupéfiants avec la saisie il y a trois semaines de 1,3 kg d’herbe.

Il y a un mois, les policiers ont aussi récupéré des vélos volés aux participants de la course de VTT Roc Azur. Après ces saisies, à chaque fois, il y a eu des violences dans le quartier, précise la Préfecture. 

Jeudi soir, vers 22h30, une trentaine de personnes ont décidé de s'en prendre à un mât sur lequel est installé un dispositif de vidéosurveillance. Les policiers appelés, et dépêchés sur les lieux, ont eu le renfort des commissariats de Toulon et de Draguignan.

durée de la vidéo : 55sec
Nuit de violences urbaines à Fréjus ©@alliancepn83

Les individus s'en sont pris également à un engin de chantier, une mini-pelleteuse, qu'ils ont volée sur un chantier et incendiée.

Des mortiers d'artifice ont été tirés contre les forces de l'ordre. Une voiture a aussi pris feu a constaté la police, ainsi qu'un feu d'appartement à dans un immeuble de 57 logements en construction. Le chantier, qui a subi de nombreuses dégradations, va prendre 1 à 2 mois de retard. 

Un policier opéré 

Le policier du commissariat de Fréjus blessé à l'oeil appartient à la brigade anti-criminalité, a fait savoir le capitaine Manzoli, contacté ce vendredi matin. Le blessé a été transféré au centre hospitalier de Cannes pour subir des examens. Les médecins souhaitent confirmer ou infirmer la présence d'un corps étranger dans l'oeil du policier et examiner le cristallin. "Un éclat de projectile provenant d'un objet en céramique", précise le capitaine Manzoli, a atteint son collègue dans la nuit. Il dispose d'une première interruption temporaire de travail de 3 jours. Une opération reste envisagée.

Une nouvelle nuit sous surveillance

Le retour au calme s'est fait vers 2 heures du matin, ce vendredi 5 novembre. Trois interpellations ont eu lieu, dont un mineur. 

Des forces mobiles des CRS doivent être dépêchées sur place dès vendredi soir pour veiller à la tranquillité du quartier de la Gabelle. 

La Préfecture du Var ajoute que "la lutte contre les trafics dans le quartier de la Gabelle va se poursuivre et s’intensifier avec
l’arrivée prochaine de 10 policiers supplémentaire sur la circonscription de sécurité publique de Fréjus-Saint-Raphaël"
.

Des effectifs qui avaient déjà été annoncés par le ministre de l’Intérieur lors de son déplacement à Saint-Raphaël le 9 septembre dernier.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.