Gendarmes tués dans le Puy-de-Dôme : hommage ce lundi et cagnotte lancée par un gendarme niçois

Un hommage national se tiendra ce lundi en mémoire du lieutenant Cyrille Morel, de l'adjudant Rémi Dupuis et du brigadier Arnau Mavel, tués en service ce 23 décembre 2020, lors d'une intervention pour violence infraconjugale. Un gendarme niçois a lancé une cagnotte pour les familles des victimes.

Dans la nuit du mardi 22 au mercredi 23 décembre, 3 gendarmes ont été tués par un forcené à Saint-Just dans le Puy-de-Dôme. Un hommage national devrait se tenir ce lundi 28 décembre en leur hommage.

Selon nos confrères de France Info, cette cérémonie se déroulera à Ambert, commune de 6 000 habitants où travaillaient les gendarmes ; et le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin et la ministre des Armées, Florence Parly devraient être présents. Par ailleurs, un livre d'or sera installé en mairie ce lundi pour rendre là aussi hommage aux militaires. 

Un gendarme niçois lance une cagnotte pour les familles des "héros d'Ambert"

Au lendemain du drame, un gendarme niçois a pris l'initiative de lancer une cagnotte dans le but de récolter de l'argent pour les 3 familles endeuillées.  Selon nos confrères de France Bleu Azur, le gendarme, en question, était présent en 2012, lors de l'intervention de Collobrières dans le Var qui avait alors coûté la vie à deux autres militaires. Ce dimanche, le montant de la somme récoltée s'élève plus de 3500 euros.

Ils ont montré par leurs actions, leurs bravoures et leurs sacrifices certaines des valeurs que nous partageons. En retour, montrons notre solidarité envers ces familles, NOTRE FAMILLE, endeuillées. 4 enfants se retrouvent sans père et des parents sans fils !! Cette cagnotte est ouverte à toute personne voulant y contribuer, gendarmes, ou tout citoyen voulant apporter sa contribution. Laissons une trace indélébile de CAMARADERIE !

peut-on lire sur le descriptif de la cagnotte

Le lieutenant Cyrille Morel, 45 ans, était père de deux enfants de 11 ans et 15 ans. L'adjudant Rémi Dupuis, 37 ans, était également père de deux enfants, d'un an et demi et 7 ans. Arno Mavel, brigadier âgé de 21 ans, célibataire, venait d’être reçu à son concours de sous-officier. 

Une autre cagnotte en ligne, a été lancé par la Fondation Maison de la gendarmerie, dans le même objectif de soutien aux familles des 3 gendarmes tués, ce 23 décembre 2020.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage société faits divers