• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Hommage au maire de Signes : Macron salue “le dévouement inlassable” de l'élu tué dans le Var

Un employé communal de la ville de Sanary met un drapeau en berne après la mort du maire de Signes. / © Dominique Leriche - MAX PPP
Un employé communal de la ville de Sanary met un drapeau en berne après la mort du maire de Signes. / © Dominique Leriche - MAX PPP

Nombreuses réactions après le décès du maire de Signes. Emmanuel Macron "salue avec respect le dévouement inlassable" de Jean Mathieu, mort lundi dans l'exercice de ses fonctions. Le Sénat va lancer une grande consultation auprès des maires. En deuil, la commune lui rendra hommage jeudi à 16h00. 

Par AM, avec AFP.

C'est un hommage populaire, présidentiel et politique. La mairie de Signes (Var) annonce un hommage de la population à son maire Jean Michel jeudi 8 août à 16h00 sur le parvis de la mairie. En vacances au Fort de Brégançon, le Président de la République a tenu à réagir en saluant "avec respect le dévouement inlassable" du maire de Signes (Var), mort lundi dans l'exercice de ses fonctions. Le maire de Signes, Jean-Mathieu Michel, est mort renversé par une camionnette dont il voulait verbaliser les occupants qui avaient jeté des gravats sur le bord de la route. Un problème récurrent sur la Côte d'Azur.
 

"Sincères condoléances"


Comme l'explique l'entourage du chef de l'Etat, cité par Nice-Matin, il a appris ce décès "avec émotion". Emmannuel Macron a adressé mardi à sa famille un courrier pour leur témoigner ses "plus sincères condoléances" et a aussi "une pensée pour tous les Signois et les Signoises". Il ajoute :

Je salue avec respect le dévouement inlassable de cet élu qui servait sa commune et ses habitants depuis plus de 40 ans et dont le dernier geste même traduisait le souci de son territoire et son implication à y faire respecter la loi pour le bien de tous.

"Responsabilité pénale"


Ce décès a soulevé l'émotion de la classe politique et provoqué de nombreuses réactions d'élus locaux. Le mandat de maire est "extrêmement difficile et on doit davantage le soutenir", a ajouté mercredi sur franceinfo la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa.

Leur responsabilité parfois même pénale est engagée et vous avez assez peu de rémunération, de reconnaissance et de moyens, il faut bien le dire.

Grande consultation


Le Sénat va lancer la semaine prochaine une grande consultation en liaison avec l'Association des maires de France (AMF). Les réponses serviront à élaborer un "plan d'action" pour des condition d'exercice de leurs mandats en "sécurité". Le président du Sénat, Gérard Larcher, l'a annoncé sur son compte Twitter : 
 
 

"Dégradation"


Vanik Berberian, président de l'Association des maires ruraux de France (AMRF), a appelé sur Europe 1 à "très rapidement trouver des réponses", alertant sur la "dégradation au fil du temps" de l'image des maires.
Injures, dépôts sauvages d'ordures, violences verbales, tags, incivilités dans leur ville ou contre leur fonction d'élu, les maires sont en première ligne. Jacqueline Gourault, ministre de l'Espace rural et de l'aménagement du territoire, a aussi adressé ses condoléances au maire qui était "au service de ses concitoyens depuis 36 ans".
 
Un peu partout sur la Côte d'Azur, les maires ont fait mettre les drapeaux en berne. A Sanary-sur-Mer (photo) ou encore à Nice :
Les drapeaux ont été mis en berne mardi dans 153 communes du Var pour rendre hommage à Jean-Mathieu Michel, maire de Signes depuis 1983, a précisé l'Association des maires du Var. Un signe de solidarité pour manifester son soutien à la famille de Jean Michel et à la difficile fonction d'élu de terrain. 
   

A lire aussi

Sur le même sujet

Franck Roturier (06)

Les + Lus