VIDEO. Les images des hommages rendus à Hyères et à Paris au brigadier Alexandre Martin mort au Mali

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars

Le militaire originaire de Hyères dans le Var est décédé le 22 janvier dans une attaque contre le camp militaire de l'opération Barkhane à Gao. Un hommage public lui est rendu ce jeudi 27 janvier dans son régiment, après une première cérémonie la veille à Paris.

Le brigadier Alexandre Martin du 54e régiment d'artillerie (54e RA) de Hyères a été tué lors d'une attaque au mortier samedi 22 janvier dernier contre le camp de Gao, dans le nord du Mali.

Un décès dans un contexte d'extrême tension entre Paris et Bamako sur fond de déploiement de mercenaires russes dans ce pays du Sahel.

Ce jeudi 27 janvier, la cérémonie d’hommage national en régiment a débuté à 18h45 en présence de Florence Parly.

La ministre des Armées préside cette cérémonie au sein du 54e régiment d’artillerie de Hyères. 

Aujourd'hui, la France contemple votre visage. Le visage calme et profond de l'engagement pour votre pays, pour notre Liberté. Et devant votre visage, à jamais dans nos mémoires, la France reconnaissante s'incline,

Florence Parly

Les images sont retransmises en direct par le ministère des Armées :

Les cérémonies d’hommages se sont déroulées en deux temps. 

Mercredi à Paris

Le cortège funéraire du brigadier français Alexandre Martin a d'abord traversé ce mercredi le pont parisien Alexandre III. Un cortège devant des anonymes et des militaires venus lui rendre hommage.

Une retransmission en direct de ce moment de recueillement silencieux était assurée par les réseaux sociaux du gouverneur militaire de Paris:

Honneurs funèbres militaires à huis-clos aux Invalides

Le général d’armée Pierre Schill, chef d'état-major de l'armée de Terre, a ensuite rendu les honneurs funèbres militaires au brigadier Alexandre Martin dans la cour d’honneur de l’hôtel national des Invalides à 17h30. 

Une cérémonie à huis-clos. 

Son cercueil a quitté mardi le camp malien :

Le 53e militaire français tué au combat au Sahel depuis 2013.