Coupe de France : Mourad Boudjellal, le président du Hyères Football Club, menace de déclarer forfait contre l'OM

Publié le
Écrit par Gregory Bustori .

Ce mercredi 7 décembre, le président du club varois qui doit affronter en janvier l'Olympique de Marseille pour le compte des 32es de finale de Coupe de France, a réitéré sa menace de déclarer forfait si le match n'était pas joué dans le Var, ou au pire, au Vélodrome.

C'est au stade Perruc, l'enceinte du Football Club de Hyères que Mourad Boudjellal préside, qu'une conférence de presse s'est tenue cet après-midi du mercredi 7 décembre. 

Le nom du stade qui doit accueillir le 32e de finale de la Coupe de France entre Hyères (N2) et l’OM (Ligue 1), le week-end du 7 et 8 janvier prochain, reste en suspens.

Mourad Boudjellal a répété devant les journalistes que le choix était plutôt simple à ses yeux, lui qui veut avant tout une grande fête du football varois.

"Si le 32e de finale de la Coupe de France Hyères FC face à l’OM ne se joue pas dans le Var, ou au pire au vélodrome, on déclarera forfait, pas question d’aller ailleurs" a expliqué le président Boudjellal.

Pas question non plus, pour lui, de céder à des questions sécuritaires, car l’Etat doit être en mesure d'assurer les questions régaliennes de sécurisation de la voie public. Et de ne pas céder aux "voyous qui font leur loi en empêchant la tenue d’une grande fête du foot dans le département". Le forfait est donc clairement envisagé par celui qui a tenté d'approcher nombre d'autres stades de la région.

Si on ne nous l’autorise pas, on déclarera forfait et nous assumerons toutes les conséquences

Mourad Boudjellal, président du Hyères FC

L'option Mayol retoquée

Les pouvoirs publics ont refusé que la tenue du match se fasse à Mayol, une solution rapidement envisagée après l'annonce du tirage au sort de ce tour de la compétition.

L'option de la place forte du rugby toulonnais, celle du RCT, a été retoquée. Au motif que la sécurisation des alentours de l'enceinte sportive ne serait pas optimale, et que des débordements pourraient y voir le jour facilement. "J’assiste à la défaillance de l’Etat" a réagi le président du Hyères FC qui affirme avoir sollicité de nombreux stades dans la région pour y accueillir cette rencontre. Un match dans le match s'est donc ouvert entre les autorités et le président du club, précisément à un mois avant le match de la plus vieille compétition du football français.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité