Hyères lance un plan d'attaque contre les moustiques

Cet été l’invasion de moustiques à Hyères a provoqué la colère des touristes, certains ont même fui leur lieu de vacances. La commune a décidé de s'emparer du problème et lance un plan d'attaque.
 
Le moustique tigre est originaire d'Asie du sud-est
Le moustique tigre est originaire d'Asie du sud-est © PHOTOPQR/NICE MATIN
De nombreuses larves de moustiques à des stades différents sont encore présentes dans le Var, notamment dans l’étang des Estagnets sur la presqu’île de Giens. Ici, elles sont à l’état de nymphe, dernière étape avant l’éclosion du moustique. La responsable du service santé publique à la mairie de Hyères, Annie Gonzales, explique :

Le but de notre service est d’intervenir sur la larve. 

Pour éradiquer cette invasion, le service de démoustication de la commune de Hyères œuvre, sans relâche, toute l’année. Une bactérie qui ne s’attaque qu’aux larves est pulvérisée, mais malheureusement un bon nombre d’entre elles en réchappent. Le maire de la ville de Hyères, Jean-Pierre Giran,s’interroge sur la façon de procéder pour cette lutte contre le moustique :

Si d’aventure nous traitons le domaine public mais que les privés dans les piscines ou autres ne font rien, le résultat ne sera pas à la hauteur de nos espérances. 



La commune peut traiter seulement sur le domaine public. Comment dans ce cas, résoudre le problème de la prolifération des moustiques sans associer les particuliers? De plus l’agence nationale de santé n’autorise pas l’éradication des insectes une fois en vol, par peur d’accoutumance au traitement. 

Ils craignent une accoutumance au traitement, et qu’en cas d’épidémie nous ne puissions plus être efficaces, qu’il y ait une sorte d’immunité qui soit obtenu par les moustiques. 

précise Jean-Pierre Giran. Des moyens humains et matériels sont annoncés pour l’été prochain afin d’éviter les conséquences économiques désastreuses sur le tourisme survenues l’été dernier.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
moustique tigre santé société