• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Sécurité routière : le dur combat après un accident de la route

Après un accident de la route, Florence a perdu l'usage de ses jambes. / © Xavier Schuffenecker/FTV
Après un accident de la route, Florence a perdu l'usage de ses jambes. / © Xavier Schuffenecker/FTV

Florence a été victime d'un accident sur une petite route des Alpes-Maritimes. Elle a survécu, mais elle a perdu l'usage de ses jambes. C'est maintenant un dur combat, pour apprendre à s'adapter à une nouvelle vie, en fauteuil roulant.

Par Ludovic Moreau

Florence circulait à moto sur une petite route des Alpes-Maritimes, lorsqu'elle a été percutée de plein fouet par une voiture venant en sens inverse. En une fraction de seconde, sa vie a basculé à jamais.

Cage thoracique écrasée, vertèbres fracturées, compression de la moelle épinière, Florence est aujourd'hui paraplégique, elle a perdu totalement l'usage de ses jambes.

Après un mois d'hospitalisation, elle a commencé sa rééducation au centre Renée Sabran, à Hyères, dans le Var. Ici, avec l'aide de kinésithérapeutes, Florence va apprendre à s'adapter à sa nouvelle vie, en fauteuil roulant. Le plus dur, c'est de garder le moral.

"On avance, on repart dans le trou, on se relève. En même temps, on part de tellement bas que même si on redescend, on est toujours plus haut qu'au départ", raconte Florence, avec un léger sourire et beaucoup d'émotion.

Après l'accident, Florence a été admise en réanimation, avec un pronostic vital engagé, "je ne pouvais pas être plus bas".
Séance de rééducation avec la kinésithérapeute. / © Xavier Schuffenecker
Séance de rééducation avec la kinésithérapeute. / © Xavier Schuffenecker

Apprendre l'autonomie en fauteuil

Bouger, s'asseoir, se déplacer, Florence doit tout réapprendre, avec un corps qui n'a plus de force. Les séances de kinésithérapie sont longues et éprouvantes.

"Ces victimes ont été allongées longtemps et rien que pour tenir au fauteuil, c'est épuisant", explique Pauline Corlobé, kinésithérapeute au centre de rééducation fonctionnelle Renée Sabran. "Il va falloir renforcer les muscles et apprendre à gérer les membres qui ne fonctionnent plus".

C'est le fauteuil qui va donner à Florence son autonomie, mais il faut d'abord apprendre à s'en servir. Par exemple, apprendre à tenir en équilibre sur les roues arrière, pour ensuite être capable de franchir un trottoir.
Tenir sur les roues arrière avec un fauteuil est un exercice difficile, mais indispensable. / © Xavier Schuffenecker
Tenir sur les roues arrière avec un fauteuil est un exercice difficile, mais indispensable. / © Xavier Schuffenecker

S'adapter à sa nouvelle vie

Florence doit s'adapter à sa nouvelle vie et avancer jour après jour. "Il ne faut pas être défaitiste et dire, je n'y arriverai jamais, je baisse les bras. Il faut continuer, gagner cette autonomie et rester dans le positif, c'est le plus important", confie Florence.

Dans six mois, elle aura terminé sa rééducation, elle va retrouver son conjoint, ses enfants, reprendre le travail, sans perdre l'espoir que peut-être, un jour, elle pourra remarcher.

Mercredi 18 septembre, France Bleu et France 3 consacrent une journée spéciale à la Sécurité routière. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Live French Fuse

Les + Lus