Incendie dans le Var : journée décisive ce jeudi dans la lutte contre le feu

Alors que les flammes dévorent le massif des Maures dans le Var depuis lundi, ce jeudi s'annonce décisif pour les 1200 pompiers déployés sur le terrain. La météo, plus favorable, offre une fenêtre de tir pour contenir cet incendie qui a déjà détruit plus de 7000 hectares de végétation.

Ce jeudi 19 aout, le feu est moins violent et sa progression est ralentie mais les risques de reprise sont toujours présents.  Dès le lever du jour, canadairs, dashs et hélicoptères ont repris leurs largages d'eau et de retardant sur le massif forestier. Depuis le début de l’évènement, plus de 7 100 ha ont été parcourus par le feu. 

La journée d'hier a été marqué par la confirmation que deux personnes avaient été retrouvées mortes dans cet incendie près de Grimaud. 

Sur le terrain, entre 1200 pompiers sont toujours mobilisés pour venir à bout du terrible incendie qui sévit depuis le 16  août entre Gonfaron, Grimaud et Cogolin, au coeur du massif des Maures. Ils ont lutté toute la nuit pour asperger les points chauds au sol et lutter contre les flammes.

 

Fenêtre de tir

Par ailleurs, la météo, très compliquée ces derniers jours, semble enfin plutôt favorable aux pompiers.

En effet, la température s'annonce plus fraîche (moins de 20 degrés ce matin et environ 31 degrés cet après-midi à Cogolin par exemple) que les jours précédents. Ce qui devrait ralentir la propagation des flammes.

Le vent, qui avait rendu le feu particulièrement virulent, est beaucoup moins fort qu'en début de semaine. Un élément favorable là encore, même s'il faut rester prudent en la matière car la situation peut très vite évoluer.

Ces deux paramètres météorologiques importants permettent de créer une fenêtre de tir pour venir à bout de ce terrible incendie.

Cette journée s'annonce donc décisive pour les sapeurs-pompiers du Var et des autres départements, venus leur prêter main-forte. 

Pourtant, cet jeudi après-midi, cinq reprises de feu ont eu lieu cet après-midi sur les territoires des communes de Vidauban, les Mayons et Le Luc, avec la levée
d’un vent d’est, soufflant entre 20 et 30 km/h. Ce soir, ces reprises sont maîtrisées.

Cette nuit, avec l’arrêt des moyens aériens, les 1200 hommes et leurs 250 engins vont s’attacher au traitement des lisières (la périphérie du feu) qui représentent plus de 80 km de longueur, précise la préfecture dans son dernier communiqué. 

Réouverture de la RD 98 entre Bormes-les-Mimosas et Cogolin

Cette nuit, une inspection conjointe effectuée par le Conseil départemental du Var et le SDIS du réseau routier fermé à la circulation a permis de constater quelques dégâts légers. Si les conditions sont favorables, le réseau routier pourrait rouvrir progressivement après nettoyage (tronçonnage et déblaiement).

Ainsi, la Route départementale 98 entre Bormes-les-Mimosas et Cogolin a pu rouvrir ce matin, pour le plus grand soulagement de nombreux habiatnts et touristes, qui ont pu pour certains retourner à leurs lieux de villégitaures.

 

Consignes de prudence maintenues

Pour autant, les consignes à la population demeurent les mêmes que les jours précédents : les personnes évacuées doivent rester dans les salles mises à leur disposition par les
communes et ne pas regagner leur domicile ou leur lieu de vacances.

 

Et sauf motif impérieux,il est interdit de circuler entre Bormes-les-Mimosas et le Golfe de Saint-Tropez, dans les deux sens ainsi que sur tous les axes à proximité des feux. Objectif: éviter tout risque et ne pas gêner le travail des soldats du feu. 

Dans son communiqué publié ce matin, la Préfecture du Var rappelle que l’ensemble des massifs forestiers du Var est placé en risque incendie très sévère ce jeudi 19 août. Leur accès est donc toujours strictement interdit.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paca économie incendie faits divers pompiers météo