Les jouets en bois gardent la cote à l’approche de Noël

Publié le

L’achat de cadeaux artisanaux en bois connait un intérêt certain dans les magasins de jouets de la Côte d’Azur. Entre goût de l’authentique et le refus d’offrir des objets numériques, les jouets traditionnels séduisent toujours un large public.

Depuis quelques jours, la course aux cadeaux est pleinement lancée. Elle s’intensifie pour ceux en mal d’idées, voués à satisfaire petits et grands au pied du sapin.

Ce samedi 18 décembre, beaucoup d’acheteurs visitent une boutique à deux pas de l’église Saint-Michel, dans le centre-ville de Draguignan. "L’arbre aux jouets" est celle qui cache une forêt de ces objets traditionnels.

Ici, quelque 60% des 3000 références sont en bois ou en carton.

Voitures, chariots, maquettes mécaniques, casse-têtes ou jeux ludo-éducatifs s’affichent en vitrine.

Une habitante de Draguignan et professionnelle de la petite enfance, rencontrée par les équipes de France 3 Côte d’Azur, confie son attrait pour les jouets traditionnels.

"Le retour des jeux en bois, je trouve ça bien, surtout que travaillant dans une crèche, j’ai l’habitude d’exploiter ce genre de jeux et d’éviter les nouvelles technologies, tout ce qui est son et lumière. Il y a beaucoup d’études qui montrent que les écrans sont très mauvais pour les enfants, surtout avant 3 ans, au niveau de leur développement. Je trouve que l’apport du jeu en bois est très intéressant pour l’enfant car cela permet de nouvelles manipulations."

Elle, a choisi un article "dans la motricité fine pour mon enfant qui a deux ans détaille-t-elle, j’ai flashé pour un jeu magnétique".

Le numérique délaissé

Pour les enfants en bas âge, les jeux ludo-éducatifs permettent plus d’interactions et évitent une attitude trop passive devant l’objet.

La parution britannique The Lancet, qui a publié plusieurs études à ce sujet, démontrait déjà en janvier 2020 que "le temps passé devant un écran pendant la petite enfance est corrélé à une gamme de résultats physiques, psychosociaux et cognitifs négatifs". D’autres études dont elle s’est fait le relais expliquent qu’un temps d’écran trop important mène les enfants vers davantage de sédentarité.

Même le ministère des solidarités et de la santé appelle à la prudence les parents quant au temps d'écran pour les plus jeunes.  

Ecologie, résistance et transmission

Certains acheteurs évoquent une qualité esthétique et une résistance au-delà de ce que peut offrir le plastique, composé de dérivés du pétrole. "Ca dure, c’est beau, et ça peut se transmettre", ou "c’est plus résistant que les jeux que l’on a maintenant, en plastique et comme [les enfants] les jettent beaucoup par terre, on préfère les jouets en bois" confient certains parents, qui témoignent aussi d'un brin de nostalgie.