Norbert W. Herriges, le soldat américain que le village de Pourrières n'oublie pas

Le soldat américain Norbert W. Herriges était pilote. Son avion a été abattu en 1944, près de la commune de Pourrières, dans le Var. Le village n'a jamais oublié le jeune Américain. Une plaque porte son nom, un documentaire lui est consacré.

Le 12 août 1944, le lieutenant Herriges, pilote de Thunderbolt, est abattu par un avion allemand, près de la montagne Sainte-Victoire. Il avait décollé de Corse pour une mission sur les infrastructures ferroviaires de Miramas, dans les Bouches-du-Rhône.

L'histoire du village de Pourrières raconte qu'un couple a caché le corps du jeune homme, avant de l'enterrer, en pleine période d'occupation allemande, à quelques jours du débarquement de Provence.

Le pilote venait du Montana, il était marié et avait un bébé de 9 mois. Cette semaine, son frère est venu à Pourrières pour la deuxième fois de sa vie "j'étais venu ici il y a 43 ans pour explorer, sentir... Et cette sensation est toujours là. La sensation qu'il est encore ici. Il est quelque part. Pour toujours," raconte Daniel W. Herriges.

Le frère du pilote est accompagné d'un réalisateur, Lionel Kabac, qui vient de réaliser un docu-fiction sur cette histoire. Le film est articulé autour d'une lettre envoyée à sa femme. Il est intitulé "Un été en Provence."

Ce moyen-métrage est le fruit de la collaboration entre le réalisateur qui a grandi à Pourrières et la famille du militaire disparu. "Le fameux Norbert est devenu très proche", raconte Lionel Kabac, réalisateur, "j'ai lu toutes les lettres qu'il avait écrites à sa famille juste avant de mourir, avant de partir de Corse en avion. J'ai lu des lettres écrites à ses parents, que sa soeur lui a écrit... Enfin, j'ai eu accès à des documents privés. Des documents très intimes."   

Dans ce docu-fiction, une partie de la vie du lieutenant Herriges est maintenant immortalisée.

Un hommage a été rendu au jeune pilote le vendredi 17 septembre. Une plaque porte son nom. Un square sera également baptisé au nom de Norbert W. Herriges, intimement lié au village de Pourrières. 

  

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
seconde guerre mondiale culture histoire hommage société